Actualités

#AVOUSDEJOUER, une initiative de Nicolas Briançon

Interview

Parlez-nous de votre projet #àvousdejouer qui consiste à partager sur les médias sociaux des vidéos de comédiens interprétant des extraits de Molière, Corneille ou Racine.

L’idée est de faire quelque chose en commun. J’ai vu pendant les premières semaines de confinement des vidéos de danseurs ou de musiciens qui arrivaient à travailler ensemble et peu de choses de la part des comédiens, si ce n’est des entreprises individuelles.

Nicolas Briançon dans « Le canard à l’orange »

Ces projets individuels sont certes très louables et formidables, je citerai par exemple Zabou sur son profil Instagram ainsi que Fabrice Lucchini qui interprète à merveille les Fables de la Fontaine. Mais rien n’avait été fait ensemble.

 

Or le théâtre est par essence un art collectif, qui rapproche d’ailleurs des natures farouchement individualistes.

 

De plus les théâtres et les salles de spectacles seront les derniers lieux publics à rouvrir. Cela veut dire que beaucoup de gens vont rester sur le carreau, il n’y aura pas de Festival d’Avignon, des jeunes compagnies vont être en grande difficulté, des acteurs vont manquer de travail et auront du mal à tenir le coup plusieurs mois…

 

Je me suis dit que face à cela il fallait continuer à construire ensemble, à maintenir un lien. Pour rappeler que le théâtre est un art fondamental et important !

 

La question que je me suis posée est donc celle-ci : qu’est-ce qui nous unit tous ? Dans notre culture française il y a trois grands auteurs du XVIIème siècle qui sont Molière, Corneille et Racine. C’est le fondement de notre tradition de théâtre.  J’ai donc eu l’idée de proposer aux acteurs de réaliser des pastilles vidéo de deux minutes avec des extraits de ces auteurs-là.

 


Alice Dufour – Molière – L’école des femmes

J’ai été encouragé par une expérience anglaise nommée « #timetoactchallenge» où les plus grands auteurs anglais, Julie Denn, Hugh Grant, Brian Cox, David Suchet se défient avec des extraits de Shakespeare. J’ai trouvé que c’était une belle façon de garder le théâtre présent à l’esprit des gens et de partager la beauté des textes de ces auteurs.

 

J’ai proposé d’abord l’idée à mon cercle d’amis et puis sa portée s’est élargie.

 

#àvousdejouer n’est pas un concours, il n’y a pas de prix à gagner.

 

J’ai été touché de voir que le projet #àvousdejouer mobilisait tout le monde des acteurs les plus connus comme Jacques Weber, Guillaume de Tonquedec, Eric Metayer ou Nicole Croisille, aux acteurs moins connus mais si importants dans notre métier : il n’y a pas de pièce de théâtre sans eux ! J’ai reçu énormément de vidéos et j’en pose actuellement 6 ou 7 par jour.

 

Eric Metayer – Racine – Les Plaideurs 

 

Il y a maintenant plus de 120 vidéos en ligne et nous avons dépassé les 30 000 vues. C’est exceptionnel pour du théâtre classique. Il faut bien réaliser que nous ne sommes pas sur TikTok en train de faire des vidéos de danse de 40 secondes, non, nous sommes sur des textes classiques du théâtre français !

 

Certaines de ces participations au projet #àvousdejouer vous ont-elle particulièrement touché ?

 

Des personnes d’horizons très différents ont participé.

 

D’abord je voudrais parler de Jacques Weber, qui m’a beaucoup touché. Je le connais très peu, nous n’avons jamais travaillé ensemble. Il a néanmoins été l’un des premiers à qui j’ai proposé l’idée et le premier à accepter. Le lendemain de ma demande la vidéo était réalisée. Dans son jeu il fait preuve d’une simplicité absolue et d’une grande générosité. J’ai découvert la personne qui se cache derrière l’acteur et c’était une belle rencontre.

 

Jacques Weber – Molière – Tartuffe

 

J’ai été touché par certaines demandes, je vais vous faire sourire mais par exemple Clara Morgane m’a demandé si elle avait le droit de faire une vidéo. Je lui ai dit « évidemment » et elle a enregistré un extrait de Bérénice de Racine qui est très droit, très tenu.

 

Clara Morgane – Racine – Bérénice

 

Je n’accepte que les textes orignaux des trois auteurs cités plus haut. Je n’ai fait qu’une exception pour Didier Sandre de la Comédie Française qui a enregistré « Le Lac » de Lamartine. Sa vidéo ne respectait ni la durée ni le choix d’auteur mais c’était si beau ! J’ai reçu son extrait filmé le 1er Mai au matin et je l’ai publiée immédiatement. Je lui suis très reconnaissant à lui aussi d’avoir bien voulu participer à ce projet commun en pensant ainsi aux autres acteurs moins connus qui vont avoir besoin de visibilité.

 

Avec #àvousdejouer, nous construisons notre INA à nous, les acteurs. L’ensemble de ces vidéos sera un souvenir assez incroyable de cette période. Je pense que nous avons besoin en ce moment de tolérance, de compréhension et de nous rassembler.

 

Nicole Croisille – Racine – Athalie

 

Attendez-vous d’autres participations en particulier ?

 

Si je peux lancer un appel j’en profite. Le projet est ouvert à tout le monde et je serai aussi ravi d’avoir Fabrice Lucchini, Richard Berry, Patrick Chesnais, François Berléand, Pierre Arditi, Daniel Auteuil et d’autres encore !

 

Je les engage à le faire, cela prend deux minutes, il s’agit de lire ou dire un extrait d’un texte de Racine, de Corneille ou de Molière. C’est un bel exemple de solidarité pour les autres acteurs et pour le public.

 

Eric Chantelauze – Corneille – Suréna

 

Autour de ce projet s’organise une récolte de fonds pour l’APHP.

 

Oui en effet, c’est important de se faire plaisir mais la priorité du moment doit être donnée aux hôpitaux et au personnel soignant, et de ce fait les dons à l’APHP sont extrêmement importants. A la fin de chaque vidéo un écran s’affiche pour donner le lien vers la page pour les dons à l’APHP.

 

J’ai choisi l’APHP parce que de très nombreux comédiens et intermittents vivent à Paris et que l’on sait que c’est une des zones les plus touchées par le COVID-19.

 

Chaque don en faveur de l’APHP est extrêmement important, que ce soit un don de 2€ ou de 200€ en fonction des moyens de chacun.

 

Quels seront vos projets lorsque la reprise des spectacles sera possible ?

 

Nous étions avant le 13 mars en pleine tournée de la pièce « Le canard à l’orange », cette tournée aurait dû se terminer le 4 mai. Je pense que nous reprendrons la pièce dans un théâtre parisiens dans le courant de la saison lorsqu’ils pourront rouvrir, mais à quelle date je n’en sais pas plus.

 

Il y avait une pièce, « La Banquette » qui était en répétition pour le Théâtre du Rond-Point avec François Berléand et Clémence Thioly. Elle est annulée car trouver de nouvelles dates dans le calendrier de François Berléand, c’est quasiment mission impossible ! J’espère que nous aurons l’occasion un jour de reprendre ce spectacle dans une forme ou dans une autre.

 

J’espère aussi reprendre « Jacques et son maître », que nous avions monté à Angers l’été dernier, dans un théâtre à Paris mais je n’en sais pas plus également.

 

J’ai pour projet également de monter « Mademoiselle Else », une pièce que j’ai adaptée d’un roman d’Arthur Schnitzler, avec Alice Dufour au Théâtre Poche-Montparnasse. C’est prévu pour Septembre. Serons-nous prêts ? Pourrons-nous ouvrir ? Mystère.

 

Enfin j’ai en tête des projets de pièces que j’aimerai bien jouer. Une pièce de Léonore Confino que j’aime beaucoup. Une nouvelle pièce d’Audrey Schebat également, l’auteur de la comédie « La Perruche » qui a été jouée par Barbara Schulz et Arié Elmaleh au Théâtre de Paris.

 

Jusqu’à présent cette période de confinement n’a pas été pour moi propice au travail. Il y a comme quelque chose de fermé dans les moments que nous vivons, faisant qu’il est difficile de se projeter, d’imaginer, d’écrire.

 

Mais nous en sortirons prochainement et nous allons retrouver de l’énergie !

 

Quelle est la première chose que vous allez faire le jour du déconfinement ?

 

Je voudrais parcourir Paris à pied et m’éloigner enfin de plus d’un kilomètre de chez moi !

 

Un mot pour le public ?

 

J’espère que le public va vite revenir dans les salles et que les gens n’auront pas peur. Nous allons avoir besoin des spectateurs car le Théâtre est fragile. J’espère néanmoins que nous en sortirons tous plus forts.

Avis des spectateurs

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Anonyme
Marianne

Revenir dans les salles !!Oui ! et le plus possible, le plus vite, le mieux possible, en solo, duo, en famille (bonheur d'y amener les ados !!), en groupe d'amis.
Merci Nicolas Briancon de soutenir ceux qui, d'une facon ou d'une autre, prennent soin de nous.
A tres bientot !

0 0
Anonyme
Sophie

Je suis sûre que tous vos talents vont donner naissance à des textes et situations nouvelles, et que les classiques seront parés de mises en scène innovantes.que les festivals renaissent plus forts. Nous serons présents pour vous soutenir,et faire partager le public serait créatif et surprenant selon les sujets.....

0 0
Anonyme
Virginie

Très belle initiative d’un très beau metteur en scène et acteur. Les grandes idées méritent d’être reprises et vous avez du le talent de le faire. Ça rend le théâtre très présent et glisse subtilement l’envie d’y retourner...un jour...plus tard...

0 0
Anonyme
Sylvie

Belle initiative ! On aime tant les textes classiques si bien servis par de merveilleux acteurs! Hâte de retourner au théâtre !

0 0
Marie Antoinette
Marie Antoinette - membre depuis 15  mois

Très bonne initiative.
Bravo

0 0
Anonyme
AMAPOLITA

Magnifique initiative !!

0 0

Dernières actualités

Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

En savoir plus

Fermer