Les théâtres

Théâtre de Poche-Montparnasse 

© Brigitte Enguerand
Salle principale
  • Théâtre de Poche-Montparnasse Salle principale
  • Théâtre de Poche-Montparnasse Salle principale plateau
  • Théâtre de Poche-Montparnasse Salle du bas
  • Théâtre de Poche-Montparnasse Foyer
  • Théâtre de Poche-Montparnasse Marquise

75, boulevard du Montparnasse
75006   Paris

T : 01.45.44.50.21

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14h à 18h.
Mercredi, samedi et dimanche de 11h à 18h.

Direction : Philippe TESSON, Charlotte RONDELEZ, Stéphanie TESSON

Petit mais incontournable

Alors que le théâtre de Poche ne disposait encore que de 60 places, il a été dès la fin des années quarante un élément essentiel du rayonnement intellectuel de Montparnasse.

Dans cette petite salle inaugurée en 1943 dans le Paris occupé, au fond d'une impasse, l'avant-garde théâtrale a toujours trouvé refuge. Né sous la bonne étoile de Jean Vilar, le Poche a révélé des auteurs tels que Duras, Audiberti, Dubillard ou Ionesco qui y présentera La Leçon.

Dans le milieu des années 80 le théâtre s'agrandit et intègre un deuxième salle de 100 places.

Haut-lieu de la création théâtrale, dirigé pendant plus de cinquante ans par Renée Delmas et Etienne Bierry, il vient d'être repris par Philippe Tesson, Stéphanie Tesson et Charlotte Rondelez. Si les genres se mélangent (comédie, tragédie, poésie, cabaret, chant...) le texte reste au cœur du projet artistique du Théâtre de Poche.

Pour plus d'informations sur le Théâtre de Poche-Montparnasse, rendez-vous sur son site Internet ou retrouvez ci-dessous la programmation et réservez vos places.

La presse parle du Théâtre de Poche-Montparnasse

R42 Culture gourmande

Un Coeur simple

C’est la nature généreuse de Félicité qui est rejointe par celle de la comédienne !

La mise en scène de son complice Xavier Lemaire apporte fluidité et précision à l’ensemble. Ces deux-là n’en sont pas à leur première collaboration : Zig zag, Qui es-tu Fritz Haber,…. Et ça se sent ! L’ambiance sonore m’a aussi charmée. Il y a... Lire plus

La mise en scène de son complice Xavier Lemaire apporte fluidité et précision à l’ensemble. Ces deux-là n’en sont pas à leur première collaboration : Zig zag, Qui es-tu Fritz Haber,…. Et ça se sent ! L’ambiance sonore m’a aussi charmée. Il y a là beaucoup d’éléments pour passer une bonne soirée et le public ne s’y est pas trompé car les ‘Bravo’ ont fusé dès le début des applaudissements.

Valérie Borie

Fermer
Logo Etat critique

Un Coeur simple

Une performance exceptionnelle

Le jeu d’Isabelle Andréani accompagne Félicite à tous les âges de sa vie. Une performance exceptionnelle d’actrice qui restitue le texte de Flaubert dans toute sa force et son authenticité. L’adaptation du texte de Flaubert par Isabelle Andreni est une réussite de même que la mise... Lire plus

Le jeu d’Isabelle Andréani accompagne Félicite à tous les âges de sa vie. Une
performance exceptionnelle d’actrice qui restitue le texte de Flaubert dans toute
sa force et son authenticité. L’adaptation du texte de Flaubert par Isabelle Andreni est une réussite de même que la
mise en scène de Xavier Lemaire qui, tout en étant dépouillée, met l’accent sur les personnages principaux du texte:
Félicite, les enfants, le perroquet. Louise D.

Fermer
Le Petit Rhapsode

Un Coeur simple

Dans une scénographie à la simplicité également à son image, le texte est mis en relief et nous captive, voire nous capture...

... et laisse apparaître tel un camée finement ciselé le visage d'Isabelle Andréani dans le rôle de la bonne toujours vaillante et courageuse. Son travail de comédienne est remarquable, sa bonhomie enjouée, son regard embué d'émotion rappelle le portrait de La Laitièrede... Lire plus

... et laisse apparaître tel un camée finement ciselé le visage d'Isabelle Andréani dans le rôle de la bonne toujours vaillante et courageuse. Son travail de comédienne est remarquable, sa bonhomie enjouée, son regard embué d'émotion rappelle le portrait de La Laitièrede Vermeer. Experte, elle nous mène de bout en bout, nous fait découvrir le monde à travers son oeil naïf mais toujours bienveillant. Reflet discret et résigné d'une Emma Bovary dans sa campagne normande, Isabelle Andréani nous offre une Félicité touchée par la grâce, avec laquelle nous ne pouvons que communier. Les papillons qui s'envolent à l'ouverture de l'armoire de l'enfant défunte sont comme les souvenirs qu'elle partage avec nous, tout en délicatesse et retenue. Figure allégorique du monde du XIXe siècle, Félicité fait partie de ce peuple qui, déclarait Victor Hugo « a l'avenir, et qui n'a pas le présent ». Isabelle Andréani en est l'écho pour nous aujourd'hui et fait résonner, grâce à Flaubert, toutes les petites histoires et les petites vies qui nous ont façonné(e)s.

Richard Magaldi-Trichet

Fermer
Logo Theatrauteurs

Un Coeur simple

Une merveilleuse occasion de bonheur

Isabelle Andréani nous donne à voir, nous offre réellement, comme un divin présent, un personnage formidable de vie et d’humanité, riche de sentiments cachés, d’émotions retenues, d’amour inexprimé. Elle est entrée dans la peau de Félicité et... Lire plus

Isabelle Andréani nous donne à voir, nous offre réellement, comme un divin présent,
un personnage formidable de vie et d’humanité, riche de sentiments cachés,
d’émotions retenues, d’amour inexprimé. Elle est entrée dans la peau de Félicité et
l’incarne comme rarement on voit un personnage être habité. Sa parfaite diction, la maîtrise absolue de son corps, de
ses mouvements, de ses muscles, de son visage même confèrent à cette Félicité de roman une existence et une
personnalité admirables. Mise en scène, avec efficacité et intelligence par Xavier Lemaire (…) Nous avons assisté à un
spectacle total, sur un texte magnifique d’humanité et de vérité, parfaitement adapté et restitué par son interprète.
L’exigence de qualité du Théâtre de Poche n’est une fois de plus pas démentie, et ce spectacle qui vient de commencer
est de ceux dont on se dit que le rater serait gâcher une merveilleuse occasion de bonheur, un bonheur inquiet, face à
une belle âme. Frédéric Arnoux

Fermer
picto De la cour au jardin

Un Coeur simple

C'est un spectacle qui fait du bien

[Isabelle Andréani] parvient immédiatement et sans peine à nous rendre dépendants de sa parole. J'étais suspendu à ses lèvres. Elle va se dépenser sans compter ! Avec une énergie et une vivacité phénoménales, elle courra souvent autour de ces lattes de bois,... Lire plus

[Isabelle Andréani] parvient immédiatement et sans peine à nous rendre dépendants de sa parole. J'étais suspendu à ses lèvres. Elle va se dépenser sans compter ! Avec une énergie et une vivacité phénoménales, elle courra souvent autour de ces lattes de bois, bondissant et tombant parfois dessus. Elle va se montrer remarquable et lumineuse ! A tel point que je me suis souvent dit que ce texte était écrit pour elle. (…) Voulez-vous que je vous dise ? C'est un spectacle qui fait du bien. Un spectacle qui raconte une vie, en apparence modeste et simple, d'une héroïne ordinaire. Et qui décrit de manière éclatante une qualité de plus en plus passée sous silence : la bonté. Yves Poey

Fermer
Logo Rue du Théâtre

Un Coeur simple

Superbe.

Un espace scénique vaste. Comme les plaines normandes. Et quatre estrades de hauteur et inclinaisons variables. Des plateaux sur le plateau qui seront pièces de maison, église ou autre chemin. Et une femme. Sans âge. On ne sait d'elle que son prénom. (…) Et c'est bien Félicité qui vient... Lire plus

Un espace scénique vaste. Comme les plaines normandes. Et quatre estrades de hauteur et inclinaisons variables. Des plateaux sur le plateau qui seront pièces de maison, église ou autre chemin. Et une femme. Sans âge. On ne sait d'elle que son prénom. (…) Et c'est bien Félicité qui vient nous parler. Nous entretenir de sa vie. De ses joies. Rares. De ses peines. De ses espérances, de sa foi, son attachement inconditionnel à sa "maîtresse". (…) Sans artifice, à seule force de talent, la comédienne nous embarque plus d'une heure dans cette vie de femme, besogneuse et humble. Aidée par une mise en scène alerte, elle fait résonner la langue de Flaubert de manière admirable. Elle est seule sur scène, mais fait vivre tout le monde de Félicité. D'un accessoire, d'un changement de ton ou d'accent. Et reste toujours "vraie". Puissante dans sa petite vie. Superbe. Karine Prost

Fermer
Logo Théâtre Passion

Un Coeur simple

La langue de Flaubert est respectée, magnifiée et subtilement mis en scène par Xavier Lemaire.

Isabelle Andréani donne tant d'elle-même, elle ne triche jamais. Elle dose l'humour, la naïveté, la tristesse. Elle est tout à la fois, le fiancé, Mme Aubin. L’histoire est simple comme Félicité, et pourtant si riche d’événements, de vie sociale au 19ème... Lire plus

Isabelle Andréani donne tant d'elle-même, elle ne triche jamais. Elle dose l'humour, la naïveté, la tristesse. Elle est tout à la fois, le fiancé, Mme Aubin. L’histoire est simple comme Félicité, et pourtant si riche d’événements, de vie sociale au 19ème siècle. La langue de Flaubert est respectée, magnifiée et subtilement mis en scène par Xavier Lemaire. Anne Delaleu

Fermer
La grande parade

Un Coeur simple

Un moment rare de théâtre.

Grâce à la plume géniale de Flaubert, son sens du détail dans le récit, on y est, on est pris. Comme c'est le cas avec les grands auteurs : Hugo, Balzac... Et quand l'interprétation se met au diapason, comme c'est le cas pour Isabelle Andreani, qui a déjà joué le rôle de... Lire plus

Grâce à la plume géniale de Flaubert, son sens du détail dans le récit, on y est, on est pris. Comme c'est le cas avec les grands auteurs : Hugo, Balzac... Et quand l'interprétation se met au diapason, comme c'est le cas pour Isabelle Andreani, qui a déjà joué le rôle de Félicité au dernier Festival d'Avignon, c'est le pompon ! Elle y met une telle énergie, un tel engagement, que l'on croirait voire la servante pour de vrai, comme on disait enfant. Elle termine le spectacle en sueur et les larmes aux yeux, comme le public envouté. Isabelle Andréani, comme Flaubert, rend ici hommage à ces milliers, ces millions de femmes qui se vouent aux autres, corps et âmes ; qui donnent leur vie pour que les autres accomplissent la leur. A ses femmes qui se sacrifient, comme un certain Jésus. La mise en scène de Xavier Lemaire, compagnon à la ville de la comédienne, est épurée au maximum, comme le texte de Flaubert. Trois estrades pour figurer les différents sols (maison, jardin, routes de campagne), à plusieurs niveaux, un fil pour tendre le linge, un battoir, un jouet et un vêtement d'enfant ; sans oublier le perroquet, Loulou, empaillé mais si bien éclairé. Son rouge éclate au moment où Félicité ferme les yeux pour se reposer enfin éternellement. Une oeuvre universelle. Une incarnation parfaite. Un moment rare de théâtre. Guillaume Chérel

Fermer

Un Coeur simple

La puissance du verbe de l’auteur splendidement restituée par l’incarnation généreuse d’Isabelle Andréani

La puissance du verbe de l’auteur y est splendidement restituée par l’adaptation fidèle et l’incarnation généreuse d’Isabelle Andréani, qui occupe avec énergie un espace scénique dépouillé. La scénographie est sans artifice et aussi modeste que notre... Lire plus

La puissance du verbe de l’auteur y est splendidement restituée par l’adaptation fidèle et l’incarnation généreuse d’Isabelle Andréani, qui occupe avec énergie un espace scénique dépouillé. La scénographie est sans artifice et aussi modeste que notre protagoniste. (…) Une mise en scène au service de la simplicité, c’est-à-dire de l’essentiel. Une adaptation simple qui a du coeur. Arthur Barbaresi

Fermer
Logo Théâtral magazine

Un Coeur simple

La générosité du personnage rejoint celle de la comédienne et nous fait passer 1h15 magnifique.

Isabelle Andréani est une comédienne rare : elle s’efface derrière les personnages qu’elle choisit d’incarner. La précision de son jeu, la force qu’elle dégage sur un plateau, son potentiel comique et dramatique, sa voix si justement modulée ne sont qu’au service du texte... Lire plus

Isabelle Andréani est une comédienne rare : elle s’efface derrière les personnages qu’elle choisit d’incarner. La précision de son jeu, la force qu’elle dégage sur un plateau, son potentiel comique et dramatique, sa voix si justement modulée ne sont qu’au service du texte qu’elle joue. C’est pour cela qu’elle est vraie. La retrouver dans un monologue adapté d’une nouvelle de Flaubert, Un coeur simple, ne pouvait être qu’une bonne surprise – c’est son premier « seule en scène » – et un grand bonheur. Elle se saisit de cette histoire d’une servante ordinaire du XIXe siècle, pieuse, honnête, travailleuse, aimante et en fait un bijou brillant. L’histoire pourrait n’être que bucolique et charmante ; Isabelle Andréani la sublime sous la direction de Xavier Lemaire son metteur en scène qui guide précisément son jeu. De bout en bout elle tient son personnage et ne le lâche pas, nous emmène en voyage dans une époque passée et nous place d’emblée en empathie avec Félicité, son héroïne. Peu d’accessoires, trois estrades créent des niveaux différents, pas de décor ; et le personnage est là, tout de suite, sans introduction, dès que s’ouvre la lumière. Des paroles, des accents, des silences, des regards, c’est un capital d’émotion qui roule à notre rencontre. La générosité du personnage rejoint celle de la comédienne et nous fait passer 1h15 magnifique. François Varlin

Fermer
Logo Publikart

Un Coeur simple

Un beau moment de grâce avec Un coeur simple

Un Coeur simple est rien de moins que la pièce du mois d’octobre, tout simplement. Isabelle Andréani occupe la scène, elle hypnotise et elle envoute. (…) Une pièce de théâtre saluée par une salve d’applaudissements finaux nourris de bravos cent fois mérités. Un... Lire plus

Un Coeur simple est rien de moins que la pièce du mois d’octobre, tout simplement. Isabelle Andréani occupe la scène, elle hypnotise et elle envoute. (…) Une pièce de théâtre saluée par une salve d’applaudissements finaux nourris de bravos cent fois mérités. Un grand moment de théâtre à découvrir au Théâtre de Poche Montparnasse. Stanislas Claude

Fermer
LogoTheHuffingtonPost

Un Coeur simple

L'actrice est la révélation de la saison théâtrale à Paris.

Dans "Un coeur simple", Isabelle Andréani joue toutes les femmes oubliées du monde L'actrice est la révélation de la saison théâtrale à Paris. (…) Isabelle Andréani ne réussit pas seulement à nous faire goûter chaque nuance de l'écriture de Flaubert. Belle,... Lire plus

Dans "Un coeur simple", Isabelle Andréani joue toutes les femmes oubliées du monde
L'actrice est la révélation de la saison théâtrale à Paris. (…) Isabelle Andréani ne réussit pas seulement à nous faire goûter chaque nuance de l'écriture de Flaubert. Belle, charnelle, sensuelle et tour à tour véhémente, rieuse, attendrie et bouleversante, les larmes aux yeux, elle est Félicité et toutes les femmes oubliées du monde. Christine Clerc

Fermer
Logo l'Officel

Un Coeur simple

Magnifiquement simple.

Seule sur scène pour dire les mots de Flaubert, Isabelle Andréani est magistrale. Elle ne joue pas Félicité, elle est Félicité. D'une humanité rare, elle incarne avec tendresse, générosité et respect cette femme capable de se vouer aux autres, corps et âme. La mise en... Lire plus

Seule sur scène pour dire les mots de Flaubert, Isabelle Andréani est magistrale. Elle ne joue pas Félicité, elle est Félicité. D'une humanité rare, elle incarne avec tendresse, générosité et respect cette femme capable de se vouer aux autres, corps et âme. La mise en scène très épurée de Xavier Lemaire sert à merveille l'histoire (et l'interprétation qu'en donne Isabelle Andréani) de cette servante au coeur simple. Magnifiquement simple. Judith Tuil

Fermer
Logo L'Express

Un Coeur simple

Isabelle Andreani, mobile et enjouée est épatante de naturel.

Isabelle Andreani, mobile et enjouée, épatante de naturel, restitue la simplicité touchante de Félicité et éclaire le sens de sa vie. Servir les autres, rester à sa place, faire le bien, supporter sa condition : tout cela nous est insupportable, car l'individu a triomphé, mais ce fut le... Lire plus

Isabelle Andreani, mobile et enjouée, épatante de naturel, restitue la simplicité touchante de Félicité et éclaire le sens de sa vie. Servir les autres, rester à sa place, faire le bien, supporter sa condition : tout cela nous est insupportable, car l'individu a triomphé, mais ce fut le destin accepté de millions d'êtres à travers l'Histoire - notamment des femmes. L'hommage est beau. C.B.

Fermer
Logo Télérama

Un Coeur simple

Belle leçon de grandeur.

TT A-t-elle rencontré le rôle de sa vie ? Celui vers lequel la portaient son expérience et sa maturité ? A observer les noces qui unissent sur la scène la comédienne Isabelle Andréani au personnage de Félicité, héroïne du récit de Flaubert, on se dit que ce... Lire plus

TT A-t-elle rencontré le rôle de sa vie ? Celui vers lequel la portaient son expérience et sa maturité ? A observer les noces qui unissent sur la scène la comédienne Isabelle Andréani au personnage de Félicité, héroïne du récit de Flaubert, on se dit que ce rendez-vous allait de soi. Entre l’actrice et la servante existe une même humanité. Une identique humilité. Celle d’Isabelle Andréani, qui sert en officiante zélée les phrases et le propos de l’auteur, celle de cette bonne du XIXe qui parle des coups durs comme des joies de la vie avec les mots vrais d’un coeur qui ne sait pas tricher. Nous entrons à leur suite dans le monde d’en bas, là où s’active une domestique aimant avec force ceux qui l’aiment, sans attendre plus que le peu qu’on lui donne. Félicité n’est pas une âme innocente, mais une femme exemplaire de tenue et de dignité. Chaque mot de Flaubert l’affirme. Chaque regard de l’actrice le soutient. Belle leçon de grandeur. Joëlle Gayot

Fermer
Logo Le Figaro

Un Coeur simple

On est fasciné, immédiatement happé par Isabelle Andréani

On est fasciné, immédiatement happé par [Isabelle Andréani] qui efface toute distance, dirigée par Xavier Lemaire. Avec son visage lavé de toute sophistication, son regard si clair et si sincère, sa vérité, son grand art de dire, de faire vivre, elle nous bouleverse. Elle ne tient... Lire plus

On est fasciné, immédiatement happé par [Isabelle Andréani] qui efface toute distance, dirigée par Xavier Lemaire. Avec son visage lavé de toute sophistication, son regard si clair et si sincère, sa vérité, son grand art de dire, de faire vivre, elle nous bouleverse. Elle ne tient pas en place. Le bel oiseau, le perroquet naturalisé, est sage. « Aimez les humbles, les gens de peu », dit Flaubert. Aimons ce théâtre.
Armelle Héliot

Fermer
Logo Webthéâtre

Un Coeur simple

En route pour les Molières 2019 : Isabelle Andréani

La pétulante comédienne est nommée pour la première fois aux Molières pour son seul en scène  Un Cœur Simple  d’après Gustave Flaubert. Un spectacle que vous pouvez voir au théâtre Poche Montparnasse, et qui est prolongé de date en date, car le public est... Lire plus

La pétulante comédienne est nommée pour la première fois aux Molières pour son seul en scène Un Cœur Simple d’après Gustave Flaubert. Un spectacle que vous pouvez voir au théâtre Poche Montparnasse, et qui est prolongé de date en date, car le public est de plus en plus nombreux pour battre à l’unisson de ce superbe spectacle.

Fermer
Source
Logo Les Echos

La promesse de l'aube

Stéphane Freiss tient sa « Promesse »

Le comédien offre une lecture limpide et chaleureuse de morceaux choisis du chef-d'oeuvre de Romain Gary, « La Promesse de l'aube ». Une ode à l'amour des mères et de la littérature, en 1h10 chrono.

Des mots pour vous dire

La promesse de l'aube

Un récit plein de vie Un magnifique spectacle, touchant et juste, qui donne envie de se plonger dans les pages de ce texte plein de richesse.

La force du désir maternel ... C’est avec beaucoup d’élégance, d’émotion et d’humour qu’il nous livre cette bouleversante histoire d’amour. Celle d’une mère – vue à travers le regard attendri mais lucide de son fils – qui voue un véritable... Lire plus

La force du désir maternel
... C’est avec beaucoup d’élégance, d’émotion et d’humour qu’il nous livre cette bouleversante histoire d’amour. Celle d’une mère – vue à travers le regard attendri mais lucide de son fils – qui voue un véritable culte à son enfant (elle le rêve tour à tour musicien prodige, chanteur d’opéra ou encore danseur étoile !).
Un récit plein de vie
Un magnifique spectacle, touchant et juste, qui donne envie de se plonger dans les pages de ce texte plein de richesse.
Véronique Tran Vinh - Des mots pour vous dire, 14 octobre

Fermer
Logo Froggy's Delight

La promesse de l'aube

Stéphane Freiss fait passer toute l'émotion du livre.

Stéphane Freiss fait passer toute l'émotion du livre. Il ne cherche pas à composer Gary en train d'écrire ou de relire son texte. Il sait mettre la distance nécessaire pour qu'on écoute bien cet hymne à une mère hors du commun et qui a permis à son fils d'avoir le destin... Lire plus

Stéphane Freiss fait passer toute l'émotion du livre. Il ne cherche pas à composer Gary en train d'écrire ou de relire son texte. Il sait mettre la distance nécessaire pour qu'on écoute bien cet hymne à une mère hors du commun et qui a permis à son fils d'avoir le destin extraordinaire dont elle rêvait pour lui. 
Philippe PERSON

Fermer
Logo Le Figaro

La promesse de l'aube

Seul sur scène, Stéphane Freiss se frotte avec beaucoup d’aisance à La Promesse de l’Aube.

Rien de tel que la proximité pour abattre les barrières de ce classique. Par Jean Talabot Publié 18-10-19

Logo les 3 coups

La promesse de l'aube

Seul sur scène, pour la première fois de sa carrière, Stéphane Freiss s’empare du roman de Romain Gary.

Il en restitue toute la teneur. La saveur aussi.

Source
Logo La Terrasse

La promesse de l'aube

Entre chien et loup, le comédien met son talent d’interprète au service d’une lecture spirituelle et émouvante.

Source
Logo Toute la culture

Mon Isménie

Ils sont géniaux !

Daniel Mesguich épouse le trait à l’extrême; ses personnages sont à la façon d’un guignol sculptés au couteau, chacun habité par son unique projet. Et son extrémisme fonctionne. Sophie Forte truculente, Alice Eulry bluffante, Frederic Cuif, impayable et Frédéric... Lire plus

Daniel Mesguich épouse le trait à l’extrême; ses personnages sont à la façon d’un guignol sculptés au couteau, chacun habité par son unique projet. Et son extrémisme fonctionne. Sophie Forte truculente, Alice Eulry bluffante, Frederic Cuif, impayable et Frédéric Souterelle, grand-guignolesque, poussent le jeu au maximum, enchaînent les clowneries, les chansons et les adresses au public. Guano en De Dardenboeuf est bluffant. Ils sont géniaux. Les gags de mise en scène s’intriquent avec les gags du texte. Le public fait résonner la salle de ses rires, il se sent bien sans prétention.

Fermer
Logo Froggy's Delight

Mon Isménie

Un époustouflant quintet de comédiens !

Daniel Mesguich opte pour un parti pris scénographique radical avec un plateau nu sur lequel s'agitent, entre commedia dell'arte et Grand Guignol et avec les couplets mis en musique par Hervé Dévolder, des personnages farcesques en costumes d'époque confectionnés par Corinne Rossi interprétés par... Lire plus

Daniel Mesguich opte pour un parti pris scénographique radical avec un plateau nu sur lequel s'agitent, entre commedia dell'arte et Grand Guignol et avec les couplets mis en musique par Hervé Dévolder, des personnages farcesques en costumes d'époque confectionnés par Corinne Rossi interprétés par un époustouflant quintet de comédiens capables de partir en vrille à la seconde qui donnent la pleine (dé)mesure de leur talent notamment dans les monologues.

Fermer

Mon Isménie

De la gaîté, de la fantaisie, un feu d’artifice haut en couleurs qui fait bien rire !

Si vous êtes curieux et que vous aimez découvrir une mise en scène qui sort des sentiers battus, avec en point d’orgue des comédiens chevronnés au service d’une farce, alors foncez au Poche Montparnasse ! (…) De la gaîté, de la fantaisie, un feu d’artifice haut en couleurs...

Mon Isménie

Je vous assure un immense éclat de rire !

Dans un décor épuré au maximum (c’est le moins que l’on puisse dire). Il ne reste que les magnifiques costumes et le jeu des comédiens. Ils ont, tous les cinq, de très beau rôle à défendre et ils s’en donnent à coeur joie. On sent une véritable harmonie et un... Lire plus

Dans un décor épuré au maximum (c’est le moins que l’on puisse dire). Il ne reste que les magnifiques costumes et le jeu des comédiens. Ils ont, tous les cinq, de très beau rôle à défendre et ils s’en donnent à coeur joie. On sent une véritable harmonie et un esprit de troupe dans cette pièce. Ils dansent, ils chantent et ils jouent au sens premier du terme. La mauvaise foi du père (Frédéric Souterelle), le génie de la servante qui veut devenir Rosière (Frédéric Cuif), l’ingénuité sexy de la jeune fille en fleur (Alice Eulry d’Arceaux), le jeu incroyable du prétendu (GUANO - quelle voix !) et surtout cette tante merveilleuse incarnée par Sophie Forte, ahurissante. Votre rire, Madame, est une bombe de destruction massive. Mon Isménie est un immense coup de coeur. Il faut courir voir cette pièce et remplir à fond cette salle. Je vous assure un immense éclat de rire.

Fermer
Logo La Croix

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

La meilleure façon d’apprendre l’Histoire, en y prenant un réel plaisir.

Sur scène, Maxime d’Aboville vibre, frémit, jubile, s’amuse, galope, fend l’air de sa baguette. Il ne raconte pas l’Histoire de France, il la vit en direct. La meilleure façon d’apprendre l’Histoire, en y prenant un réel plaisir. France Lebreton

Logo Sortiraparis

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Un palpitant récit d’aventures !

A la manière d’un palpitant récit d’aventures ou d’une savoureuse chronique de mœurs, Maxime d’Aboville a cette fibre qui lui donne envie de raconter des histoires. Marine Stisi  

Logo Au balcon

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Cela ferait rêver plus d’un élève d’avoir un professeur d’histoire aussi passionne, habité !

Cela ferait rêver plus d’un élève d’avoir un professeur d’histoire aussi passionne, habité ! Sans cartable mais à l’heure pour suivre notre cours, nous nous installions dans la salle en nous attendant à un spectacle pointu. Il était en fait très accessible.... Lire plus

Cela ferait rêver plus d’un élève d’avoir un professeur d’histoire aussi passionne, habité ! Sans cartable mais à l’heure pour suivre notre cours, nous nous installions dans la salle en nous attendant à un spectacle pointu. Il était en fait très accessible. C’est bien écrit, avec de bons mots, quelques traits d’humour et un chouia d’improvisation.

La rédaction

Fermer
Logo Publikart

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Un grand bravo, Monsieur le Professeur !

5/5 ★★★★★ Aux amoureux d’Histoire de France, cette leçon menée par l’excellent et ingénieux Maxime d’Aboville vous procurera le plus grand plaisir. Aux novices et plus jeunes, vous ne pourrez que vous régaler de cette leçon aussi improbable que séduisante . Un grand bravo, Monsieur le... Lire plus

5/5 ★★★★★ Aux amoureux d’Histoire de France, cette leçon menée par l’excellent et ingénieux Maxime d’Aboville vous procurera le plus grand plaisir. Aux novices et plus jeunes, vous ne pourrez que vous régaler de cette leçon aussi improbable que séduisante. Un grand bravo, Monsieur le Professeur !

Charlotte Henry

Fermer
Logo La muse.fr

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Les mots se concrétisent, deviennent des images !

Là où le comédien excelle, c'est en faisant vivre les grands personnages de cette période. Les mots se concrétisent, deviennent des images. On aime cette manière élégante de conter les anecdotes ! De toute évidence, l'artiste a un vrai talent pour créer une... Lire plus

Là où le comédien excelle, c'est en faisant vivre les grands personnages de cette période. Les mots se concrétisent, deviennent des images. On aime cette manière élégante de conter les anecdotes ! De toute évidence, l'artiste a un vrai talent pour créer une proximité, sans familiarité, avec un public qui lui est totalement acquis et on comprend pourquoi.

Isabelle d’Erceville

 

Fermer
Logo hier au theatre

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Prodigieux comédien !

Au Poche, le prodigieux comédien renfile sa blouse d’instituteur vintage et concocte un one man show aussi ludique qu’instructif. Le comédien est parvenu à un tel niveau de maitrise qu’il interagit du tac au tac avec son public, révélant ainsi le potentiel rigolo de cette matière.... Lire plus

Au Poche, le prodigieux comédien renfile sa blouse d’instituteur vintage et concocte un one man show aussi ludique qu’instructif. Le comédien est parvenu à un tel niveau de maitrise qu’il interagit du tac au tac avec son public, révélant ainsi le potentiel rigolo de cette matière. Pour les réfractaires à l’Histoire, cette courte leçon d’un peu plus d’une heure rafraichira les esprits a un rythme mené tambour battant.

Thomas Ngo-Hong

Fermer
picto De la cour au jardin

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Maxime d'Aboville, votre leçon d'histoire de France est assurément une leçon de théâtre !

Le comédien est véritablement excellent, incarnant ce Maître d'école passionnant et passionné. Il faut voir son air jovial et exalté, l'œil brillant lorsque les troupes françaises collent la pâtée à la perfide Albion ! (…) Ces moments-là sont... Lire plus

Le comédien est véritablement excellent, incarnant ce Maître d'école passionnant et passionné. Il faut voir son air jovial et exalté, l'œil brillant lorsque les troupes françaises collent la pâtée à la perfide Albion ! (…) Ces moments-là sont purement et simplement jubilatoires ! (…) Le rythme, la fougue, le panache sont omniprésents. On rit énormément, il est vraiment très drôle, très spirituel. Tout ceci est de la très belle ouvrage. C'est un moment de théâtre qui rappelle à certains bien des choses, c'est un spectacle un peu nostalgique et en même temps très actuel. M. d'Aboville, Maitre du CM1 de l'école Poche, Monsieur l'Inspecteur de l'Education nationale chargé de la Circonscription Montparnasse augmentera à coup sûr votre note pédagogique. Maxime d'Aboville, votre leçon d'histoire de France est assurément une leçon de théâtre !

Yves Poey

Fermer
Criticomique

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

Maxime D'Aboville incarne la figure attachante du maître à l’ancienne

D’Aboville s’est tellement bien approprié les extraits de Michelet, Chateaubriand et Bainville qu’il semble avoir composé cette histoire lui-même. Il incarne la figure attachante du maître à l’ancienne, avec sa blouse, son nœud papillon et sa baguette pour désigner telle ou... Lire plus

D’Aboville s’est tellement bien approprié les extraits de Michelet, Chateaubriand et Bainville qu’il semble avoir composé cette histoire lui-même. Il incarne la figure attachante du maître à l’ancienne, avec sa blouse, son nœud papillon et sa baguette pour désigner telle ou telle ville de la carte, recourant aussi à ces grandes images qui illustrent les moments clés de l’histoire de France. Sa diction est parfaite, tout en variations, tantôt adoucie tantôt emphatique, et de temps et temps il lâche de petites intonations d’approbation ou de surprise pour commenter les réponses de la classe. Son personnage de maître chauvin vit son récit comme une histoire personnelle, il jouit des victoires et endure les défaites.

Julien Barret

Fermer
La presse en parle

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 1 - De l'An Mil à Jeanne d'Arc

A ne pas manquer !

★★★★ Maxime d’Aboville, avec sa blouse de vieil instit’, est habité et embarque son public dans une course folle dans le temps . Rois oubliés, querelles franco-anglaises et Guerre de 100 ans sont au programme de cette leçon d’histoire de France qui renoue avec nos souvenirs d’écoliers. Car... Lire plus

★★★★ Maxime d’Aboville, avec sa blouse de vieil instit’, est habité et embarque son public dans une course folle dans le temps. Rois oubliés, querelles franco-anglaises et Guerre de 100 ans sont au programme de cette leçon d’histoire de France qui renoue avec nos souvenirs d’écoliers. Car sans aucun doute, Maxime d’Aboville est le professeur que nous avons tous rêvé d’avoir. Passionné, direct, ne se contentant pas de raconter l’histoire mais la faisant bien également vivre. Sur scène défile dans l’imaginaire du public les rois les plus bourrus du Moyen-Age, les templiers les plus dévots et les personnages les plus connus comme Jeanne d’Arc ou Aliénor d’Aquitaine. Les amoureux d’histoire en sortiront ravis (et fiers d’avoir pu répondre à toutes les questions du professeur), les autres auront le plaisir de renouer avec une partie des histoires de leur pays. A ne pas manquer !

Fermer
Logo La Croix

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

La meilleure façon d’apprendre l’Histoire, en y prenant un réel plaisir.

Sur scène, Maxime d’Aboville vibre, frémit, jubile, s’amuse, galope, fend l’air de sa baguette. Il ne raconte pas l’Histoire de France, il la vit en direct. La meilleure façon d’apprendre l’Histoire, en y prenant un réel plaisir. France Lebreton

Logo Sortiraparis

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Un palpitant récit d’aventures !

A la manière d’un palpitant récit d’aventures ou d’une savoureuse chronique de mœurs, Maxime d’Aboville a cette fibre qui lui donne envie de raconter des histoires. Marine Stisi  

Logo Au balcon

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Cela ferait rêver plus d’un élève d’avoir un professeur d’histoire aussi passionne, habité !

Cela ferait rêver plus d’un élève d’avoir un professeur d’histoire aussi passionne, habité ! Sans cartable mais à l’heure pour suivre notre cours, nous nous installions dans la salle en nous attendant à un spectacle pointu. Il était en fait très accessible.... Lire plus

Cela ferait rêver plus d’un élève d’avoir un professeur d’histoire aussi passionne, habité ! Sans cartable mais à l’heure pour suivre notre cours, nous nous installions dans la salle en nous attendant à un spectacle pointu. Il était en fait très accessible. C’est bien écrit, avec de bons mots, quelques traits d’humour et un chouia d’improvisation.

La rédaction

Fermer
Logo Publikart

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Un grand bravo, Monsieur le Professeur !

5/5 ★★★★★ Aux amoureux d’Histoire de France, cette leçon menée par l’excellent et ingénieux Maxime d’Aboville vous procurera le plus grand plaisir. Aux novices et plus jeunes, vous ne pourrez que vous régaler de cette leçon aussi improbable que séduisante . Un grand bravo, Monsieur le... Lire plus

5/5 ★★★★★ Aux amoureux d’Histoire de France, cette leçon menée par l’excellent et ingénieux Maxime d’Aboville vous procurera le plus grand plaisir. Aux novices et plus jeunes, vous ne pourrez que vous régaler de cette leçon aussi improbable que séduisante. Un grand bravo, Monsieur le Professeur !

Charlotte Henry

Fermer
Logo La muse.fr

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Les mots se concrétisent, deviennent des images !

Là où le comédien excelle, c'est en faisant vivre les grands personnages de cette période. Les mots se concrétisent, deviennent des images. On aime cette manière élégante de conter les anecdotes ! De toute évidence, l'artiste a un vrai talent pour créer une... Lire plus

Là où le comédien excelle, c'est en faisant vivre les grands personnages de cette période. Les mots se concrétisent, deviennent des images. On aime cette manière élégante de conter les anecdotes ! De toute évidence, l'artiste a un vrai talent pour créer une proximité, sans familiarité, avec un public qui lui est totalement acquis et on comprend pourquoi.

Isabelle d’Erceville

 

Fermer
Logo hier au theatre

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Prodigieux comédien !

Au Poche, le prodigieux comédien renfile sa blouse d’instituteur vintage et concocte un one man show aussi ludique qu’instructif. Le comédien est parvenu à un tel niveau de maitrise qu’il interagit du tac au tac avec son public, révélant ainsi le potentiel rigolo de cette matière.... Lire plus

Au Poche, le prodigieux comédien renfile sa blouse d’instituteur vintage et concocte un one man show aussi ludique qu’instructif. Le comédien est parvenu à un tel niveau de maitrise qu’il interagit du tac au tac avec son public, révélant ainsi le potentiel rigolo de cette matière. Pour les réfractaires à l’Histoire, cette courte leçon d’un peu plus d’une heure rafraichira les esprits a un rythme mené tambour battant.

Thomas Ngo-Hong

Fermer
picto De la cour au jardin

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Maxime d'Aboville, votre leçon d'histoire de France est assurément une leçon de théâtre !

Le comédien est véritablement excellent, incarnant ce Maître d'école passionnant et passionné. Il faut voir son air jovial et exalté, l'œil brillant lorsque les troupes françaises collent la pâtée à la perfide Albion ! (…) Ces moments-là sont... Lire plus

Le comédien est véritablement excellent, incarnant ce Maître d'école passionnant et passionné. Il faut voir son air jovial et exalté, l'œil brillant lorsque les troupes françaises collent la pâtée à la perfide Albion ! (…) Ces moments-là sont purement et simplement jubilatoires ! (…) Le rythme, la fougue, le panache sont omniprésents. On rit énormément, il est vraiment très drôle, très spirituel. Tout ceci est de la très belle ouvrage. C'est un moment de théâtre qui rappelle à certains bien des choses, c'est un spectacle un peu nostalgique et en même temps très actuel. M. d'Aboville, Maitre du CM1 de l'école Poche, Monsieur l'Inspecteur de l'Education nationale chargé de la Circonscription Montparnasse augmentera à coup sûr votre note pédagogique. Maxime d'Aboville, votre leçon d'histoire de France est assurément une leçon de théâtre !

Yves Poey

Fermer
Criticomique

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

Maxime D'Aboville incarne la figure attachante du maître à l’ancienne

D’Aboville s’est tellement bien approprié les extraits de Michelet, Chateaubriand et Bainville qu’il semble avoir composé cette histoire lui-même. Il incarne la figure attachante du maître à l’ancienne, avec sa blouse, son nœud papillon et sa baguette pour désigner telle ou... Lire plus

D’Aboville s’est tellement bien approprié les extraits de Michelet, Chateaubriand et Bainville qu’il semble avoir composé cette histoire lui-même. Il incarne la figure attachante du maître à l’ancienne, avec sa blouse, son nœud papillon et sa baguette pour désigner telle ou telle ville de la carte, recourant aussi à ces grandes images qui illustrent les moments clés de l’histoire de France. Sa diction est parfaite, tout en variations, tantôt adoucie tantôt emphatique, et de temps et temps il lâche de petites intonations d’approbation ou de surprise pour commenter les réponses de la classe. Son personnage de maître chauvin vit son récit comme une histoire personnelle, il jouit des victoires et endure les défaites.

Julien Barret

Fermer
La presse en parle

Une Leçon d'Histoire de France - Leçon 2 - De 1515 au Roi-Soleil

A ne pas manquer !

★★★★ Maxime d’Aboville, avec sa blouse de vieil instit’, est habité et embarque son public dans une course folle dans le temps . Rois oubliés, querelles franco-anglaises et Guerre de 100 ans sont au programme de cette leçon d’histoire de France qui renoue avec nos souvenirs d’écoliers. Car... Lire plus

★★★★ Maxime d’Aboville, avec sa blouse de vieil instit’, est habité et embarque son public dans une course folle dans le temps. Rois oubliés, querelles franco-anglaises et Guerre de 100 ans sont au programme de cette leçon d’histoire de France qui renoue avec nos souvenirs d’écoliers. Car sans aucun doute, Maxime d’Aboville est le professeur que nous avons tous rêvé d’avoir. Passionné, direct, ne se contentant pas de raconter l’histoire mais la faisant bien également vivre. Sur scène défile dans l’imaginaire du public les rois les plus bourrus du Moyen-Age, les templiers les plus dévots et les personnages les plus connus comme Jeanne d’Arc ou Aliénor d’Aquitaine. Les amoureux d’histoire en sortiront ravis (et fiers d’avoir pu répondre à toutes les questions du professeur), les autres auront le plaisir de renouer avec une partie des histoires de leur pays. A ne pas manquer !

Fermer
Réduire la liste
Afficher tous

À lire aussi

Calendrier et Tarifs - Théâtre de Poche-Montparnasse

Plan d’accès Théâtre de Poche-Montparnasse

Comment se rendre au Théâtre de Poche-Montparnasse

Les plus des Théâtres Parisiens Associés

Théâtre de Poche-Montparnasse

  • Le Bar du Poche

    Le Bar du Poche
    Restauration légère, sélection de vin à consommer avant ou... Lire plus

    Restauration légère, sélection de vin à consommer avant ou après le spectacle.

     

    Du mardi au vendredi : 18h00-23h30

    Samedi : 17h30-23h00

    Dimanche : 14h00-20h00

    Fermer

Services a votre disposition

  • Abonnement
    Abonnement

    Chaque saison, la programmation du Poche-Montparnasse propose plus d’une quinzaine de pièces, cabarets, et évènements. Pour profiter de ces propositions à petits prix OPTEZ POUR LE PASS EN POCHE (35€) donnant accès au tarif exceptionnel de 20€ toute la saison sur TOUS les spectacles de votre choix.


    Disponible au guichet du théâtre, par téléphone au 01 45 44 50 12 et sur notre site internet

  • Carte cadeau
    Carte cadeau

    Offrez le montant de votre choix à partir de 10€, votre cadeau est utilisable pour tous les spectacles pendant 1 an, à compter de la date d'achat. Informations au 01.45.44.50.21.

  • Parking
    Parking

    TARIF PRIVILÉGIÉ SUR LES Parkings à proximité.
    Bénéficiez d’un tarif avantageux en réservant via notre partenaire PARKING CITYPASS.

  • Accès handicapés
    Accès handicapés

    La salle du Poche est accessible pour une personne en fauteuil roulant, veuillez contacter directement la billetterie au 01 45 44 50 21 pour réserver !

  • Climatisation
    Climatisation

    Les salles du théâtres sont climatisées. Des éventails sont également à disposition au bar du Poche >> consigne 2 euros.

Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

En savoir plus

Fermer