Les théâtres

Théâtre des Mathurins (Grande salle) 

retour à la liste
© Fabienne RAPPENEAU
Théâtre des Mathurins - Grande salle
  • Théâtre des Mathurins (Grande salle) Théâtre des Mathurins - Grande salle
  • Théâtre des Mathurins (Grande salle) Théâtre des Mathurins - Entrée
  • Théâtre des Mathurins (Grande salle) Théâtre des Mathurins, escaliers
  • Théâtre des Mathurins (Grande salle) Théâtre des Mathurins, bar

36, rue des Mathurins
75008   Paris

T : 01.42.65.90.00

Du lundi au dimanche

Direction : Louis-Michel COLLA, Stéphane ENGELBERG

Un siècle de création

 

La première activité théâtrale rue des Mathurins remonte à la Restauration. Pour avoir rendu à la famille royale le terrain où furent inhumés Louis XVI et Marie-Antoinette, le petit-fils du fossoyeur du cimetière obtient le privilège d'exploiter un théâtre. Longtemps resté un simple salon pouvant accueillir jusqu'à 300 personnes, sans scène, ni estrade ou loges, le lieu proposait essentiellement des concerts.

 

La salle devint un véritable théâtre en après deux séries de travaux, en 1897 et 1898 et fut inaugurée le sour le nom de salle des Mathurins le 10 octobre 1898. La comédienne et chanteuse d'opérette Marguerite Deval en prend alors la direction. Sacha Guitry y fera ses débuts d'auteur dramatique en 1905. En 1912 la salle devient définitivement le théâtre des Mathurins. Mais c'est sous la direction de Georges Pitoëff que le théâtre des Mathurins deviendra un espace de création très actif.

 

Dans les années 80, le successeur d’Henri de Menthon, Gérard Caillaud, décide de rénover et d'agrandir le théâtre : une salle de 100 places de même qu'un foyer et un bar sont aménagés au sous-sol dans l’ancienne salle de répétition. Une nouvelle vague de rénovation est entreprise par Jean-Louis Livi et Bernard Murat dans les années 90 qui redynamisent le théâtre au travers de créations à succès dont La Preuve de david Auburn Le Vieu Juif blonde d'Amanda Sthers.

 

Le théâtre des Mathurins est aujourd'hui co-dirigé par Stéphane Engelberg, Louis-Michel Colla et Séverine Setbon. Le spectacle "Dernier coup de ciseaux" à l'affiche depuis 4 ans dans la grande salle a remporté le Molière 2014 de la meilleure comédie.

 

Pour plus d'informations sur le Théâtre des Mathurins, rendez-vous sur son site Internet ou retrouvez ci-dessous des photos de sa programmation.

A l'affiche au Théâtre des Mathurins (Grande salle)

Dali

Dali

de Christophe GAUZERAN

Le divin Dali dans tous ses états : le génie incomparable, excentrique, provocant​ ​mais aussi, au-delà des apparences, l’homme secret, sensible, capable de manier avec une joyeuse mauvaise foi... Lire plus

Le divin Dali dans tous ses états : le génie incomparable, excentrique, provocant​ ​mais aussi, au-delà des apparences, l’homme secret, sensible, capable de manier avec une joyeuse mauvaise foi l’autodérision autant que le paradoxe … Le point de départ de ce spectacle est une réelle conférence prononcée par Salvador Dali à la Sorbonne en 1955. Dali arrive dans une Rolls Royce blanche contenant mille choux-fleurs... et prononce un discours sur l'art contemporain, sur André Breton et le surréalisme, sur Picasso et sur ​La Dentellière de Vermeer dont la structure profonde trouverait son origine dans la corne du rhinocéros... Dans ce spectacle mis en scène par Christophe Gauzeran, Dali revient sur sa vision de la peinture, son obsession pour la technique, la maîtrise et l'harmonie des toiles de la Renaissance. Il défend, au-delà de ses provocations régulières, de son excentricité légendaire érigée en système, une rigueur artistique absolue... Lui qui affirmait « Le surréalisme c'est moi! » n'avait d'yeux que pour Vermeer et Raphaël... Alternant provocations spectaculaires et propos intimes, Dali attaque avec violence certains peintres reconnus pour mieux mettre en valeur sa conception de l'art. Philippe Kieffer incarne de façon prodigieuse ce pionnier de la performance qui fait de sa vie une mise en scène perpétuelle, cet artiste ultra-médiatique en quête de perfection inaccessible. « Je suis un surréaliste total qu'aucune censure, aucune logique n'arrêtera jamais! Aucune morale, aucune peur, aucun cataclysme ne me dicte ma loi. »
  Fermer

La presse parle du Théâtre des Mathurins (Grande salle)

logo Atlantico
Le Monde d'Hier

Voir
Logo Le Figaro
Le Monde d'Hier

...et vous offre la plénitude intellectuelle et émotionnelle de ce qu'apporte le meilleur du théâtre. Rare en ce début de printemps morose.

La presse en parle
Au pays du Père Noël

   

Télécharger l’article

À lire aussi

Calendrier et Tarifs - Théâtre des Mathurins (Grande salle)

Plan d’accès Théâtre des Mathurins (Grande salle)

Comment se rendre au Théâtre des Mathurins (Grande salle)

  • Madeleine, St Lazare, Havre-Caumartin, RER Auber
  • 20, 27, 42, 52, 84, 94, 95
  • Madeleine-Tronchet
  • Les plus des Théâtres Parisiens Associés

    Services a votre disposition

    • Climatisation
      Climatisation
  • Théâtre des Mathurins (Grande salle)
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer