Actualités

MODI au Théâtre de l'Atelier

retour à la liste

Modigliani : Je tremblais de l’intérieur… Vous ne pouvez pas comprendre.

Sa belle-mère : Oh bien sûr, les gens simples comme moi n’ont pas de vie intérieure…

 

Modigliani : Les gens croient qu’ils en ont une mais ils confondent. La vie intérieure c’est quelqu’un au-dedans, un étranger, un ennemi.

Nous voici au Théâtre de l’Atelier à deux pas de Montmartre, pour évoquer le Paris d’un autre temps : celui

des artistes, celui des cafés où l’on boit de l’absinthe jusqu’au petit matin, celui de l’époque de la bohème.

 

Amedeo Modigliani, prince de cette bohème, a 35 ans. Sa santé est rongée par les problèmes respiratoires qui ne l’ont pas quitté depuis son enfance et qui souvent déjà ont failli lui être fatal.  Malgré sa santé fragile, prendre soin de lui est à mille lieues de ses préoccupations. Il boit, il se drogue, il passe toutes ses nuits dehors alors que Jeanne, sa compagne et sa muse, est sur le point d’accoucher.

Le génie Modigliani ne supporte pas les contraintes et la frustration lui est insupportable. Encore trop peu reconnu par la critique il rue dans les brancards tout au long de ce moment de vie qui nous est raconté. Ses excès ne se limitent pas aux substances illicites, ce sont également des crises de violence ainsi que des moments d’acharnement sur ses souffre-douleurs préférés : la mère de Jeanne et le marchand d’art qui vend ses toiles.

 

C’est un portrait du peintre sans concessions que nous livre Laurent Seksik dans « Modi ». Nous sommes face à un monstre sacré que son entourage est prompt à haïr ou à aimer à la folie.

 

Très convainquant dans le rôle de Modigliani Stéphane Guillon, lui-même personnage public controversé, semble prendre un malin plaisir à se glisser dans la peau du maitre. « Ce ne sont pas mes mots que je dis sur scène, et c’est pour moi très reposant » confiait-il récemment lors d’une interview.

 

Les échanges avec les autres personnages sont savoureux, particulièrement lorsqu’il croise la mère de Jeanne (Geneviève Casile), bourgeoise à cheval sur ses principes qui ne se remet pas de voir sa fille partie avec un ivrogne.

 

 

Les acteurs évoluent dans un décor ingénieux qui est tour à tour atelier d’artiste, café parisien ou encore appartement niçois.

 

Cette pièce est un véritable voyage dans le temps, une plongée dans une époque de grande liberté artistique où Picasso, Matisse, Soutine, Cocteau, Fujita et d’autres encore formaient un microcosme de Montmartre à Montparnasse.

 

"La vie de Modigliani mérite d'être découverte et le Théâtre de l'Atelier sait accueillir ; il y a de quoi vivre une soirée marquante." Avis de spectateur sur notre site

 

Mise en scène :

Didier LONG

 

Acteurs :

Stéphane GUILLON, Sarah BIASINI, Geneviève CASILE, Didier BRICE

 

 

OFFRE Spectacle + Dîner ou Visite guidée du Montmartre Bohème + Spectacle à découvrir, à réserver et à offrir sans tarder !

 

Avis des spectateurs

Email

Laisser un commentaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Dernières actualités

  • MODI au Théâtre de l'Atelier
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer