Les théâtres

Théâtre de la Contrescarpe 

retour à la liste
© Fabienne Rappeneau
Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Théâtre de la Contrescarpe

5 rue Blainville 75005 Paris
 

T : 01 42 01 81 88

Directrice Artistique : Maud MAZUR

Directeur : Dominique GOSSET

Inscrit dans un environnement vivant, intellectuel, chargé d’histoire, à deux pas du Panthéon, du Jardin du Luxembourg, de la Sorbonne,… le Théâtre de la Contrescarpe met à l’honneur le théâtre contemporain (historique, sociétal, humoristique, jeune public…), avec une sélection exigeante de spectacles tous publics ! Le Théâtre de la Contrescarpe accueille ainsi, depuis septembre 2015, le succès "Et pendant ce temps Simone veille !".

 

Le Théâtre de la Contrescarpe abrite et participe également à la création d’œuvres théâtrales inédites. (par exemple, en 2016, « Racine ou la leçon de Phèdre » d’Anne Delbée ; "La Voix Humaine" de Jean Cocteau mise en scène par Charles Gonzalès, septembre 2017)

 

L’intimité avec le public et l’acoustique sont particulièrement appréciées, en théâtre, mais aussi lors des spectacles musicaux et concerts ! Musique baroque, concerts internationaux de guitare Fingerstyle, artistes Pop/Rock,… ont déjà choisi le Théâtre de la Contrescarpe pour des représentations exclusives ! (Imany, Oldelaf, Ben Mazué, Austin Brown…)

 

Rebaptisé « Théâtre de la Contrescarpe » en avril 2015, cet écrin rouge et noir de 110 places se niche dans une petite rue pittoresque du quartier mythique du Quartier Latin et de la rue Mouffetard.

A l'affiche dans le Théâtre de la Contrescarpe

Et pendant ce temps Simone veille !

Et pendant ce temps Simone veille !

Un spectacle désopilant sur l’histoire des droits de la femme ?!? Si, c’est possible ! Enfin un spectacle qui raconte avec humour l’évolution de la condition féminine en France, des années 1950 à nos jours, au travers de trois lignées de femmes... Lire plus

Un spectacle désopilant sur l’histoire des droits de la femme ?!?
Si, c’est possible !

Enfin un spectacle qui raconte avec humour l’évolution de la condition féminine en France, des années 1950 à nos jours, au travers de trois lignées de femmes sous le regard historico-comique de Simone qui veille.
De scènes de la vie quotidienne en parodies de chansons, une autre façon de parler des femmes…

Auteurs : Corinne BERRON, Hélène SERRES, Vanina SICURANI, BONBON et TRINIDAD. Textes des chansons : TRINIDAD
Artistes : Dominique MÉROT • Nathalie PORTAL • Hélène SERRES • Vanina SICURANI Fermer

La presse parle du Théâtre de la Contrescarpe

VERLAINE d'ardoise et de pluie

L'ORCHESTRE EN SURSIS

MARIKA, Je suis en retard, mais j'ai mes raisons...

20170911_Sortiraparis (pdf) Lire l’article
Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien !

Et pendant ce temps Simone veille !

On est conquis.

L'ORCHESTRE EN SURSIS

MARIKA, Je suis en retard, mais j'ai mes raisons...

20170926_dansloeildeS (pdf) Lire l’article
Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien !

Et pendant ce temps Simone veille !

MARIKA, Je suis en retard, mais j'ai mes raisons...

20170930_Le Figaro magazine (pdf)
Louise Weber dite LA GOULUE

Delphine Grandsart est épatante dans le rôle de La Goulue. Comme son personnage, Delphine Grandsart n'a pas froid aux yeux, le public est mis à contribution, elle... Lire plus

Delphine Grandsart est épatante dans le rôle de La Goulue. Comme son personnage,

Delphine Grandsart n'a pas froid aux yeux, le public est mis à contribution, elle l'interpelle et

n'hésite pas à venir à lui tout comme faisait La Goulue en son temps avec sa gouaille légendaire.

Delphine Grandsart, excellente comédienne, incarne de façon remarquable le personnage de

La Goulue tout au long de sa vie. Le talentueux accordéoniste, Matthieu Michard, illustre chaque

ellipse de temps de manière très poétique » Gabrielle Carayon- le 7 juin 2017

Fermer
Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien !

Et pendant ce temps Simone veille !

Réduire la liste
Afficher tous

Calendrier et Tarifs - Théâtre de la Contrescarpe

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres… Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

 

Plan d’accès Théâtre de la Contrescarpe

Comment se rendre au Théâtre de la Contrescarpe

  • Place Monge (Ligne 7), Cardinal Lemoine (Ligne 10)
  • Luxembourg (RER B)
  • Monge (47), Cardinal Lemoine (47, 89) et Panthéon (84)
  • Soufflot-Panthéon
  • 5110, 5012, 5016
  • Paris/Lacépède et Paris/Monge
  • Les plus des Théâtres Parisiens Associés

    Théâtre de la Contrescarpe

    • CLASSES DE MAÎTRE : LES 3 COUPS D'ANNE DELBÉE
      Trois heures d’érudition et d’enchantement   «LES TROIS... Lire plus

      Trois heures d’érudition et d’enchantement

       

      «LES TROIS COUPS» d’Anne Delbée, ce sont trois heures (avec entracte) à partager avec cette femme de passion. 

      Chaque séance est unique ! 

       

      Dans ses «classes de maître», elle raconte, explique, analyse, interroge, récite, déclame… au cours d’un échange permanent avec le public qui devient lui aussi acteur. 

       

      Les élèves sont invités à participer, à poser des questions, à partager des réflexions, et même à monter sur scène pour un cours pratique de dramaturgie !

       

      Après sa « Leçon de Phèdre », le temps de transmettre…

       

      Une expérience unique d’une vie entière au service du Théâtre et des grands textes. Metteur en scène, actrice, écrivain, Anne Delbée n’a pas cessé de travailler la scène sur tous les fronts.

      Pourquoi ne pas transmettre cet or accumulé d’apprentissages, de réflexions, de pratiques ?

      Oser aujourd’hui reparler de la diction, de la déclamation, de la voix.

      Oser montrer le lyrisme, la démesure mais à partir d’une technique peaufinée durant des années.

      Faire surgir à nouveau la Tragédie dans sa verticalité. Atteindre ce qu’Antoine Vitez appelait « Le grand style » loin du parler-télé.

      Donner à aimer Claudel, Hugo, Racine, Rostand, Malraux, Molière et vivre quelques heures en leur compagnie pour mieux les dire.

       

      À chaque mois, « Une classe de Maître ». 

       

      Anne Delbée reprend la véritable tradition de la transmission orale du théâtre, des anciens aux contemporains.

      Car on peut aimer Racine et aller à Rock en Seine, mais il faut faire les deux au plus haut niveau.

       

      Cinquante ans de théâtre et davantage.

       

      Dès l’âge de treize ans, elle côtoie les plus grands : Jean-Louis Barrault, Madeleine Renaud, Alain Cuny, Laurent Terzieff, Maria Casarès, Edwige Feuillère… Elle les regarde travailler.

      Elle met en scène, dès le lycée où elle rencontre Patrice Chéreau, adolescent comme elle. Elle apprend avec les professeurs les plus remarquables : Jacques Lecoq, Tania Balachova, Antoine Vitez qui commence sa pédagogie en 1966. A dix-neuf ans, elle crée sa compagnie, à vingt-trois ans elle relance à Avignon le Théâtre Musical, puis c’est le Théâtre de la Ville, la Comédie Française – soixante mises en scène (Opéra, Théâtre).

      Elle dirige d’immenses acteurs : Geneviève Page, Jean-Claude Dreyfus, Martine Chevalier, Thierry Hancisse, Eric Ruf, Catherine Samie …

       

      Il était nécessaire pour elle de donner à entendre cet héritage pour les « Frères humains qui après nous vivez … »

       

      > samedi 14 octobre 2017 : CLAUDEL

      > samedi 11 novembre 2017 : MALRAUX

      > samedi 9 décembre 2017 : RACINE

       

      > samedi 13 JANVIER 2018 : HUGO

      > samedi 10 FÉVRIER 2018 : ROSTAND

      > samedi 10 MARS 2018 : MOLIÈRE

      Fermer
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer