Spectacles

Fausse Note 

Promo Fausse Note au Théâtre de la Contrescarpe
5

51 avis
1 commentaire(s)

Votre avis
Théâtre de la Contrescarpe

Contemporains Pièce à suspens

De Didier CARON

NOUVELLE VERSION ! NOUVELLE DISTRIBUTION ! Comment vivre confortablement avec son passé ?  Faut-il l’effacer ou l’assumer ? 1989. Philarmonique de Genève dans la loge du chef d’orchestre de... Lire plus

NOUVELLE VERSION ! NOUVELLE DISTRIBUTION !

Comment vivre confortablement avec son passé ? 
Faut-il l’effacer ou l’assumer ?

1989. Philarmonique de Genève dans la loge du chef d’orchestre de renommée internationale, H. P. Miller. 

À la fin d’un de ses concerts, le Maître est importuné par un spectateur aussi admiratif qu’envahissant, Léon Dinkel, venu de Belgique pour l’applaudir.

Cependant plus l’entrevue se prolonge, plus le comportement du visiteur devient oppressant.

Il connaît tout de la vie du maestro, dans les moindres détails.

Comment est-ce possible ? Qui est t-il vraiment ? Quelle est en fait la véritable raison de sa visite ?

Le mystère s’épaissit jusqu’à ce que Dinkel dévoile un objet du passé…

 

NOTE DE L’AUTEUR, DIDIER CARON

Pierre Deny et Pierre Azéma incarnent ce nouveau duo et y apportent sobriété et puissance.

Le texte a été aéré par l’apport de musiques qui viennent souligner la tension dramatique entre les personnages ou les moments de respiration.

La mise en scène s’est dépouillée d’artifices de la première version. Ici l’humain est au centre de la mise en scène, l’émotion en est que décuplée.

C’est une nouvelle version, plus poignante, plus juste, exactement ce que je cherchais et que je n’avais pas encore trouvé.

Fermer

Première

 : 

Dernière

 : 

Mise en scène :

Didier CARON Christophe LUTHRINGER

Assistante mise en scène :

Bénédicte BAILBY

Distribution :

Pierre AZÉMA Pierre DENY

Lumière :

Florent BARNAUD

Décor :

Marius STRASSER

Création musicale :

Vladimir PETROV

Infos et réservation :

Guichet :

Contrescarpe 5 rue Blainville 75005 Paris  

Tél. location

 : 01 42 01 81 88
réserver

La presse parle de Fausse Note

Logo Plumechocolat
Une pièce d’une grande intensité, interprétée avec brio !

Le Théâtre de la Contrescarpe propose souvent une programmation à la fois originale et éclectique, avec une exigence de qualité forte, ce que confirme la reprise de Fausse Note, pièce de Didier Caron créée en 2017 au Théâtre Michel (qu’il dirigeait alors avant de le... Lire plus

Le Théâtre de la Contrescarpe propose souvent une programmation à la fois originale et éclectique, avec une exigence de qualité forte, ce que confirme la reprise de Fausse Note, pièce de Didier Caron créée en 2017 au Théâtre Michel (qu’il dirigeait alors avant de le vendre en 2018, mais passons sur la biographie de l’auteur qui n’est pas le réel sujet de cette chronique). Forte de son succès sans hiatus musical, le spectacle se joue donc avec une nouvelle distribution, à savoir Pierre Azéma dans le rôle du chef d’orchestre de renommée mondiale H.P. Miller et Pierre Deny dans celui de son mystérieux admirateur Léon Dinkel. Soit 2 pierres angulaires pour porter ce duel au sommet avec la force de véritables rocs (oui, mon humour du dimanche soir est discutable, j’en conviens).

La scène se déroule donc à huis clos dans la loge de H.P. Miller, sortant de concert furieux contre ses musiciens ne s’étant pas montrés à la hauteur de sa très forte exigence. Pressé de rentrer chez lui retrouver sa femme, il va recevoir la visite inattendue d’un homme qu’il ne connaît pas. Lequel se montre d’abord très affable, lui demandant un simple autographe, avant de revenir quelques minutes plus tard, toujours très souriant, pour obtenir également qu’il pose sur une photo. L’on devine rapidement, qu’a l’instar d’un célèbre inspecteur, Léon Dinkel et son imperméable ne vont pas s’en tenir à ces deux petites incursions en loge et que l’homme a encore un certain nombre de questions et/ou de révélations à faire sur les vraies raisons de sa présence.

S’ensuit un face à face réellement haletant, d’où surgiront, l’on s’en doute, des vérités enfouies. Mais où l’on verra surtout la maestria des 2 hommes dans l’art de mener autrui à la baguette. Et à chaque retournement de situation, de nouvelles surprises surviendront, sans que l’on ne parvienne à anticiper qui sortira vainqueur, à la fois de l’autre et de ses propres démons. Une pièce d’une grande intensité, interprétée avec brio, et dont personne ne sort totalement indemne, et surtout pas le public. Un grand moment de théâtre pour finir votre journée sur une note juste et poignante.

Fermer
Source
Logo Toute la culture
Un duel aussi fascinant que délétère, à l’intrigue puissante !

« Fausse note » : un thriller haletant au théâtre de la Contrescarpe Un duel aussi fascinant que délétère, à l’intrigue puissante digne d’Harold Pinter.   Didier Caron, qui nous a habitués aux comédies jusqu’alors, nous surprend ici avec ce... Lire plus

« Fausse note » : un thriller haletant au théâtre de la Contrescarpe

Un duel aussi fascinant que délétère, à l’intrigue puissante digne d’Harold Pinter.
 
Didier Caron, qui nous a habitués aux comédies jusqu’alors, nous surprend ici avec ce drame psychologique mené tambour battant.
 
Hans Peter Miller (Pierre Azéma), illustre Chef d’orchestre du Philharmonique de Genève, de renommée internationale, rentre dans sa loge exaspéré à la fin d’un concert car les musiciens étaient médiocres.  Il a pour ambition de rentrer chez lui et de retrouver sa femme pour dîner mais c’est sans compter sur l’apparition d’un admirateur obséquieux et insistant qui tient absolument à féliciter le Maître. 
 
Nous sommes en 1989, peu après la chute du mur de Berlin. Le visiteur dit s’appeler Léon Dinkel (Pierre Deny), venu spécialement de Belgique et demande une photo dédicacée : il promet une « soirée inoubliable ».
 
Partant d’une scène a priori anodine, on se retrouve progressivement happé dans un huis clos machiavélique. L’intensité dramatique monte crescendo et les deux personnages se dévoilent à tour de rôle. 
 
Dinkel semble connaître tous les détails de la vie du chef d’orchestre et lui offre un cadeau qui va le faire replonger dans un passé enfoui. Qui est ce visiteur oppressant? Quel est l’objet de sa visite? Que cherche-t-il? Pourquoi s’acharne-t-il sur Peter Miller et que va-t-il en ressortir?
C’est brillant, bien mené avec des retournements de situation ingénieux sur fond de musique classique. «Si tu veux savoir où habite Dieu, écoute Mozart»

Les rapports de force vont s’inverser et les coups de théâtre se succéder.  Après avoir vu cette pièce, vous n’écouterez plus une petite musique de nuit comme avant… Ce spectacle nous parle de musique classique, de pères et de leurs fils, de vengeance et de pardon mais aussi du devoir de mémoire et de la responsabilité de nos choix et de nos actes.
 
Vous n’en ressortirez pas indemne, on vous aura prévenus.

 

Fermer
Source
Logo Paris Match
Du grand art !

Logo-Critikator
Un formidable jeu de piste qui mérite un 10 sur 10.

Un thriller haletant.

Un face à face saisissant.

logo Le Dauphine
On ne ressort pas indemne de ce spectacle.

Logo Théâtral magazine
Intéressant, intense, fiévreux, mis en scène avec rigueur et exigence.

Logo BFM
L’intrigue est excellente, rondement menée.

Logo France Inter
Un vrai thriller (…). À chaque phrase, on se dit qu’est-ce qui va se passer ?

Logo Paris Match
La salle, captée, vit le suspens et les retournements. C’est bouleversant. Et jouissif.

France Culture
Sans fausse note !

Logo Figaro Madame
Un tête-à-tête fiévreux se met en place dans cette pièce à suspense...

Réduire la liste
Afficher tous

Laissez un avis sur Fausse Note

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Votre évaluation :

Les avis des spectateurs sur Fausse Note

Anonyme
Annie 5

Un grand moment magnifique, poignant et saisissant
Merci et bravo pour ce majestueux spectacle la mise en scène, les 2 comédiens, le texte, du talentueux théâtre
Bravos et félicitations

0 0

Calendrier et tarifs - Fausse Note

  • octobre
  • Lu
  • Ma
  • Me
  • Je
  • Ve
  • Sa
  • Di
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20 16:30
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24 21:00
  • 25 21:00
  • 26 21:00
  • 27 16:30
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31 21:00
  •  
  •  
  •  
    • Promotion
    • Dernière minute
    • Plein tarif
    Tarifs
    • Plein 32 €
    • Réduit 20 € à partir de 2 places achetées
    • Etudiant 20 €
    • Jeune -26 ans 10 € tarif au guichet
    • Chômeur 20 €
    • Abonné 16 € Abonnés du théâtre

    À l’affiche dans ce théâtre

    Les autres pièces du même genre

    Ceux qui ont consulté le spectacle Fausse Note ont aussi consulté

    Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

    En savoir plus

    Fermer

    Réserver