Les théâtres

Théâtre de Belleville 

Théâtre de Belleville, salle
  • Théâtre de Belleville Théâtre de Belleville, salle
  • Théâtre de Belleville Théâtre de Belleville, façade de nuit
  • Théâtre de Belleville Théâtre de Belleville, extérieur
  • Théâtre de Belleville Théâtre de Belleville, hall, guichet
  • Théâtre de Belleville Théâtre de Belleville, Salle

94 Rue du Faubourg du Temple
75011   Paris, France

T : 01 48 06 72 34

Directeur : Laurent SROUSSI

Un coeur battant

 

Le Théâtre de Belleville est un lieu de création contemporaine situé au cœur du quartier de Belleville. A l'origine situé dans le village de Belleville il devient un théâtre Parisien en 1860 lorsque le village est annexé suite à l'expansion de la ville de Paris.

 

Totalement détruit en 1932, un nouveau bâtiment de style Art Déco lui succède dont le rez de chaussée héberge une salle de spectacle. Dans les années 40, le théâtre de Belleville alterne les soirées cinématographiques et les représentations théâtrales pur devenir un music-hall à la fin des années 50.

 

Après plus de 40 ans d'absence, le théâtre rouvre ses portes  en octobre 2011. Entièrement rénové, il offre une salle à taille humaine privilégiant le confort et la proximité des spectateurs. Revendiquant l'héritage de Jacques Copeau, la programmation vise un théâtre populaire et jubilatoire reposant sur des exigences éthiques et artistiques, la primauté du texte dramatique et des comédiens. Le Théâtre de Belleville se positionne comme un lieu de rencontre et de transmission, à travers la formation, l'hébergement de jeunes compagnies ou des   représentations hors les murs.

 

Pour plus d'informations sur le Théâtre de Belleville, rendez-vous sur son site Internet ou retrouvez ci-dessous la programmation dans cette salle.

La presse parle du Théâtre de Belleville

Logo Télérama

Hedda

C’est un coup de foudre. Une histoire d’amour formidable… qui vrille.

"L'actrice Lena Paugam porte ce texte tout en cassures et ruptures avec une vivacité de chaque seconde qui l'ancre dans un perpétuel présent. (...) Le silence est ici brisé par cet incroyable spectacle. Salutaire." TTT

Source
France Culture

Hedda

Toutes les femmes s'appellent Hedda

« En s’éloignant de l’habituelle binarité coupable vs victime, en refusant de s’enfermer, et nous avec, dans la morale, l’auteur creuse un sillon dérangeant, contrariant et très problématique qui place, au dessus des coups physiques et des attaques psychologiques, l’amour... Lire plus

« En s’éloignant de l’habituelle binarité coupable vs victime, en refusant de s’enfermer, et nous avec, dans la morale, l’auteur creuse un sillon dérangeant, contrariant et très problématique qui place, au dessus des coups physiques et des attaques psychologiques, l’amour inconditionnel que le couple se porte. »

Fermer
Source
logo-ouest-france

Hedda

Hedda , quand l’histoire d’amour vire au drame

"Au gré d'un récit intime, cette comédienne au grand talent, seule sur scène, immerge le public dans le quotidien de cette femme qui devient un cauchemar" 

Source
Logo La Terrasse

Hedda

Lena Paugam incarne avec nuances et sensibilité le personnage éponyme de la pièce.

Mon Olympe

L'après, ensemble : ces femmes qui vont faire 2018

"2018 ne se fera pas sans elles"

Télécharger l’article Source
Logo-Mademoizelle

Mon Olympe

« Mon Olympe », la pièce qui fait réfléchir sur les féminismes, de retour au Festival off d’Avignon 2018

Une pièce pour réfléchir sur le féminisme au plus près de la réalité contemporaine Les conversations sont au plus proche du réel, de celles que l’on pourrait partager autour d’une pinte ou d’une pizza, et pour cause : le texte est né de véritables... Lire plus

Une pièce pour réfléchir sur le féminisme au plus près de la réalité contemporaine

Les conversations sont au plus proche du réel, de celles que l’on pourrait partager autour d’une pinte ou d’une pizza, et pour cause : le texte est né de véritables débats entre les comédiennes.

Mon Olympe est là pour challenger la pensée, mettre en lumière les difficultés, parfois les sentiments d’impuissance dans des actes jugés trop confidentiels pour espérer leur donner une portée plus grande. Mais le spectacle ne manque pas d’optimisme, de solidarité, d’humour, d’enthousiasme aussi !

Que l’on soit très sensibilisée ou pas du tout, les réflexions sont très accessibles avec une volonté revendiquée d’être dans la vulgarisation, en montrant des scènes très quotidiennes et en faisant beaucoup, beaucoup rire.

Fermer
Télécharger l’article Source

Mon Olympe

"La pièce qui donne envie d'être féministe ! Intelligents et drôles, les dialogues sont entrecoupés de scènes de danse qui donnent envie d'aller clubber direct en sortant du théâtre."

Une bande de meufs badass Le pitch de la pièce est très simple: il s’agit grosso modo d’une discussion entre cinq copines à la fac, à laquelle on a envie de participer au bout de deux minutes. Car ces cinq filles, incarnées par des comédiennes vingtenaires vraiment amies dans la vie,... Lire plus

Une bande de meufs badass

Le pitch de la pièce est très simple: il s’agit grosso modo d’une discussion entre cinq copines à la fac, à laquelle on a envie de participer au bout de deux minutes. Car ces cinq filles, incarnées par des comédiennes vingtenaires vraiment amies dans la vie, ressemblent énormément à nos propres potes, qu’on ait 21 ans ou une petite dizaine d’années de plus. Que répondre à un mec qui nous siffle dans la rue? Comment on assume d’avoir avorté? Pourquoi quand on dit qu’on est féministe, on passe toujours pour une relou? Les personnages de Mon Olympe nous rappellent que, quel que soit notre âge et notre milieu, on se pose toutes à peu près les mêmes questions. “J’ai eu l’idée d’écrire cette pièce parce que j’en avais marre d’être étiquetée comme la féministe de service qui devait toujours réexpliquer en soirée ce que ce mot veut dire, sourit Gabrielle Chalmont, 23 ans et co-auteure avec Marie-Pierre Boutin de Mon Olympe. Je voulais d’abord écrire une sorte de manifeste, et puis je me suis dit, faisons-en une pièce!” Intelligents et drôles, les dialogues sont servis par une mise en scène sobre et sont parfois même entrecoupés de scènes de danse, qui donnent envie d’aller clubber direct en sortant du Théâtre de l’Opprimé.

Fermer
Source
Logo L'Humanité

Ceux qui brûlent

BRÛLER SA VIE PAR TOUS LES BOUTS

Azzedine Hakka s'empare d'un texte d'Alexandra Badea pour faire entendre la voix de Ceux qui brûlent et leur donner un visage.

Source
logo Spectatif

Ceux qui brûlent

Du théâtre politique comme on les aime, accessible et dénonciateur sans donner de leçon.

> EXTRAITS Un spectacle d’interrogation sociale et politique qui n’oublie que les femmes et les hommes s’aiment. Un texte d’une force vive qui se révolte sur la cruauté et la bêtise du monde, ses ravages sur l’identité des personnes, sur le bannissement des cultures, sur... Lire plus

> EXTRAITS

Un spectacle d’interrogation sociale et politique qui n’oublie que les femmes et les hommes s’aiment. Un texte d’une force vive qui se révolte sur la cruauté et la bêtise du monde, ses ravages sur l’identité des personnes, sur le bannissement des cultures, sur l’usurpation de l’histoire réécrite pour coller aux réalités qui surviennent.

La scénographie, la mise en scène et les jeux sont dédiés totalement à une volonté manifeste de transmission. Mission réussie, nous sommes touché·e·s et ne pouvons pas ne pas faire nôtre cette réflexion très adroitement exposée.

Fermer
Source
Réduire la liste
Afficher tous

À lire aussi

Calendrier et Tarifs - Théâtre de Belleville

Plan d’accès Théâtre de Belleville

Comment se rendre au Théâtre de Belleville

Les plus des Théâtres Parisiens Associés

Services a votre disposition

  • Abonnement
    Abonnement

    ABONNEMENT CADEAU @Théâtre de Belleville ► 10€ au lieu de 25€ pour tous les spectacles (minimum de 3) ► 15€ au lieu de 25€ pour vos accompagnateurs ► Bénéficiez tout au long de l'année d'invitations et de tarifs réduits rien que pour vous, négociés auprès des théâtres, musées, cinémas, et salles de concerts partenaires (Maison des Métallos, Palais de Tokyo, Gaîté lyrique, Point Éphémère, 104 Paris, Théâtre de l'Odéon, MAM, Théâtre 13, BnF, Musée de l'Immigration, Théâtre de la Colline, etc,...) ► Une newsletter mensuelle pour vous tenir informé de toute l'actualité et profiter des bons plans de votre théâtre ► Soutenez le TDB et la jeune création ! Envoyez le code « ABO » à l’adresse communication@theatredebelleville.com, on se charge du reste !

Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

En savoir plus

Fermer