Actualités

Vie de Théâtre, Elodie Menant

Interview

Le spectacle "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty" a obtenu le Molière du spectacle musical et Elodie Menant a été récompensée du Molière de la révélation féminine. Nous avions eu la chance de nous entretenir avec Elodie Menant, juste avant les résultats. Faites vous aussi connaissance avec cette comédienne prometteuse qui nous raconte une anecdote de sa vie sur les planches !

Au Théâtre du Petit Montparnasse, notre spectacle "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty" jouait. Nous avions 45 costumes pour cinq comédiens. J'ai toujours été "tête de linotte".

Lorsque nous faisons la mise en place des accessoires et costumes juste avant les représentations, mes partenaires me connaissent et vérifient que je n'ai rien oublié.

 

Il y a une scène où je joue et je dois danser le Charleston en enfilant une robe d'époque par dessus ma nuisette. Arrive le moment où je dois l'enfiler sur scène, à vue du public. Je regarde le fauteuil où elle devait se trouver... et là rien ! Le fauteuil est vide, j'ai oublié la robe !

 Elodie Menant dans « Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? »

 

Je continue à jouer et danser en nuisette. Mon partenaire, qui joue le directeur du théâtre, me demande tout en incarnant son personnage "Elle est où ta robe ?". Je vois qu'il sort de scène pour m'aider à la trouver en coulisse, mais il se trompe de côté.

 

Finalement, ce sont ses petits moments de suspense qui renforcent la complicité entre nous !

 Elodie Menant et Cédric Revollon dans « Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty »

 

Un autre moment de vie de théâtre est lorsque, pour ce même spectacle, en tournée, en reculant je suis tombée de la scène qui était à 1m20 de hauteur. J'ai ricoché sur le rebord du plateau et ai fini étalée par terre. On était dans le noir alors personne n'a rien vu.

 

Mes partenaires ont compris un peu plus tard ce qui s'était passé, au moment où ils m'ont assise sur une chaise et où j'ai poussé un cri. Mes yeux se sont embués de larmes, la douleur était vive. Par la suite, même si dans la mise en scène ils doivent normalement me malmener, là, ils agissaient avec une grande délicatesse. Dans leurs yeux je lisais leur inquiétude. De cette expérience désagréable sont nées de nombreuses blagues. Le régisseur s'amusait à écrire sur scène en blanc "attention Elodie, le bord de scène est là !"

 

TRIOMPHE – REPRISE : le spectacle « Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? » reprendra le 16 septembre au Théâtre Montparnasse.

Avis des spectateurs

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Anonyme
Gérald

J’ai vu ce spectacle au festival d’Avignon l’année dernière et je l’ai réellement adoré.
Je n’ai eu de cesse que de le conseiller dans les rues du festival et j’ai eu de nouveau l’occasion de le voir en représentation à Limoges, j’ai également emmener des amis qui ont pris autant de plaisir que moi lors de ce fabuleux spectacle .
Bravo à Élodie et toute la troupe et Félicitations .
Bravo à Élodie et toute la troupe et félicitations et félicitations pour ces récompenses mérité .
Je n’en attendais pas moins des professionnels

1 0

À lire aussi

Dernières actualités

Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

En savoir plus

Fermer