Spectacles

T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire 

retour à la liste
Théâtre de la Contrescarpe

Humour et One man show Comédies et boulevard Contemporains Comédie dramatique Humour Seul en scène

De Alexandre OPPECINI

Le bureau est une jungle ? Mieux vaut en rire... T-Rex est une comédie qui réunit sur scène les deux espèces les plus puissantes ayant régné sur Terre sans jamais se rencontrer : le tyrannosaure et...... Lire plus
Le bureau est une jungle ? Mieux vaut en rire...
T-Rex est une comédie qui réunit sur scène les deux espèces les plus puissantes ayant régné sur Terre sans jamais se rencontrer : le tyrannosaure et... le banquier !

Alexandre est cadre dans une banque. Propulsé manager, c'est l'opportunité inespérée pour booster sa carrière et sa vie morose ! Mais la pression des chefs, les enfantillages de ses collègues, les problèmes d'imprimantes et son couple qui bat de l'aile font surgir le monstre des cauchemars de son enfance : le Tyrannosaurus-Rex, alias le T-Rex.

Le boulot aura-t-il sa peau ?
Fermer

Première

 : 

Dernière

 : 

Distribution :

Alexandre OPPECINI

Mise en scène :

Marie GUIBOURT

Scénographie :

Lucie JOLIOT

Lumière :

Lucie JOLIOT

Musique :

Rémi OPPECINI
  • Teaser de T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • Bande-Annonce de T-Rex, Chronique ordinaire d'une vie de bureau.
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe
  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire T-REX, Chronique d'une vie de bureau ordinaire au Théâtre de la Contrescarpe

La presse parle de T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire

BAZ'ART

Alexandre est cadre dans une banque, il fait le job,  comme on dit. Jusqu'au jour où, suite au suicide de Pierre, son N+1 , il se retrouve du jour au lendemain propulsé au... Lire plus

Alexandre est cadre dans une banque, il fait le job, comme on dit. Jusqu'au jour où, suite au suicide de Pierre, sonN+1, il se retrouve du jour au lendemain propulsé au poste de ce dernier. Myriam, sa N+2, étant convaincue - ou prétendant l'être - qu'il est le plus à même de reprendre le dossier principal sur lequel travaillait Pierre - à savoir, intégrer le logiciel EasyTrade dans un autre pour le compte de la banque Goldman Sachs -, elle lui offre une promotion inattendue en lui proposant de devenir manager. A condition bien sûr qu'il fasse ses preuves au cour du mois à venir. Ravi de se voir confier une telle responsabilité, notre bipède fête cette grande nouvelle avec Camille avec qui il partage sa vie, avant de rapidement déchanter... 

Très vite en effet, il se rend compte que gérer une équipe est loin d'être de tout repos, que devoir passer du statut de collègue au statut de manager au sein d'une équipe non plus et qu'il n'aura d'autre choix que de composer avec les egos des uns et des autres tout en subissant la pression croissante de Myriam. A travers le portrait d'une série de personnages qu'il incarne lui-même à tour de rôle, nous voyons que ses collègues forment une véritableéquipe de bras cassés, fainéants et pour certains même - comble du malheur -, syndiqués : il y a par exemple Chantal, qui assortit ses tenues de toutes sortes de parfums tous plus (mal)odorants les uns que les autres ; lestrois vierges Marie, trois piplettes toujours fourrées ensemble ou encore Olivier, habitué aux commentaires très utiles (en voyant un ordinateur ramer, il n'hésite pas à aller de son ah oui, ça rame).

Pas du tout aidé ni par son équipe, ni par sa hiérarchie, il va devoir rester au bureau jusqu'à des heures indûes,boire café sur café pour se maintenir éveillé - la machine est d'ailleurs un élément de décor central à laquelle il ira se servir de manière sporadique au début, avant de les enchaîner au rythme de la montée en puissance de son stress -, au point de sacrifier son sommeil, sa santé, ses moments avec Camille. Au cours de la deuxième partie du spectacle, on assiste à sa descente aux enfers, à sa transformation progessive en véritable bête féroce qui écrase tout sur son passage : au bout du rouleau, il devient odieux avec ses collègues et n'hésite pas à appliquer la règle du "diviser pour mieux régner" en les montant les uns contre les autres. Camille, aussi, subit de plus en plus ses sautes d'humeur, son agressivité, son indifférence croissante. 
 
Cette transformation s'incarne même physiquement : des plaques d'eczéma apparaissent petit à petit sur son corps, comme des écailles et s'accompagnent de crises d'insomnie, de nuits courtes peuplées d'horribles cauchemars dans lesquels il se fait dévorer, comme la petite chèvre dans Jurassic Park - on sait que vous voyez à quelle scène il est fait allusion. Les moments où il perd son calme sont renforcés par des effets de lumière rouge et vert, et par des effets sonores terrifiants qui nous donnent l'impression qu'un tyrannosaure furax a fait irruption dans la salle. 

Les situations développées dans ce spectacle sont tellement bien vues qu'elles nous font irrémédiablement penser à notre quotidien au travail. Ce collègue qui passe sa vie sur ventesprivées.com ou celui qui fait mine de vous aider avant de vous planter un couteau dans le dos, tous deux vous rappellent forcément quelqu'un. Cette supérieure qui vous appelle matin, midi et soir, même le week-end sur ce téléphone qu'elle vous a offert - le bien surnommé, ASAP - aussi.

Alexandre Oppecini est magique dans l'incarnation de tous ses personnages - surtout de Myriam qu'on meurt d'envie d'étrangler -, émouvant dans celle de Camille. L'énergie folle qu'il déploie en se transformant m'a bluffée. 

D'aucuns diront qu'il s'agit là d'un bien sombre et bien cynique portrait de la vie en entreprise. Que certains traits, certaines situations, paraissent exagérés. D'autres y verront une chronique universelle, juste, réaliste, dure, mais aussi pleine d'espoir et d'humanité. Je suis de ceux-là.

Un grand bravo !

Fermer
Voir
Logo Froggy's Delight

Seul en scène écrit et interprété par Alexandre Oppecini dans une mise en scène de Marie Guibourt. Alexandre, un trentenaire cadre moyen propre sur lui au... Lire plus

Seul en scène écrit et interprété par Alexandre Oppecini dans une mise en scène de Marie Guibourt.

Alexandre, un trentenaire cadre moyen propre sur lui au profil de gendre idéal, occupe, avec compétence mais sans grande velléité carriériste, un emploi de "gestionnaire backoffice settlement titres" dans une banque, plus compréhensiblement, la gestion des portefeuilles boursiers de clients importants.

Et relativement candide et crédule, il croît à son irrésistible ascension professionnelle corrélative à la "chute" de son supérieur hiérarchique qui vient de se suicider, quand lui est évoquée l'accession au statut managérial s'il réussit l'imminente migration informatique de son service.

Mais Alexandre est également un jeune homme fragile, un adulescent incapable de gérer le stress, quelle qu'en soit la source, qui le renvoie à un terrifiant et récurrent cauchemar d'enfance.

Car si selon la locution courante "le monde est une jungle", pour lui, lajungle est celle de l'ère des dinosaures dominée par un terrible carnassier, le tyrannosaure popularisé sous l'abréviation "T-Rex" dans la culture populaire, et notamment le cinéma avec le "Jurassic Park" de Steven Spielberg.

Ce qui éclaire la partition de "T-Rex", sous-titrée "Chronique d'une vie de bureau ordinaire", concoctée par Alexandre Oppecini avec un salvateur humour noir.

Celle-ci, nonobstant la récurrence des thèmes déclinés, dont ceux de l'univers impitoyable de l'entreprise, l'effet pervers de la méritocratie et le burn-out, se révèle comme une roborative pièce à tiroirs et, de surcroît, à inattendus rebondissements qui hybride, sur le mode du psychodrame rétrospectif, le seul en scène humoristique et la comédie satirique pour un comédien.

Quant aux scènes de bureau ordinaires, peu importe de savoir si le personnage, qui porte le même prénom que l'auteur-interprète, est ou non un double autofictionnel, elles sont d'autant plus édifiantes qu'illustrant l'analyse de l'organisation hiérarchique et les principes dégagés dans le fameux ouvrage satirico-humoristique "Le Principe de Peter" de Laurence J. Peter et Raymond Hull paru en 1970.

Dans une scénographie au minimalisme adéquat de Lucie Joliot et sous la direction efficace de Marie Guibourt, Alexandre Oppecini dispense, jusqu'au surprenant dénouement, une excellente prestation entre drame cathartique et jubilation tragi-comique.

Fermer
Voir

« T-REX, le roi des lézards, tyran » … dinosaure, Serait-il l’ancêtre des chefs que l’on abhorre ? Quand la tyrannie bureaucratique... Lire plus

« T-REX, le roi des lézards, tyran » … dinosaure,
Serait-il l’ancêtre des chefs que l’on abhorre ?
Quand la tyrannie bureaucratique dévore
Les employés, c’en est fini de l’âge d’or.

Plus de vie privée et plus personne ne dort.
A « La Contrescarpe », coule le café fort,
Noyant tout ce que l’équipe a fait comme efforts,
Car ce sont toujours les travailleurs qui ont tort.

Quand les cadres pètent un plomb, que lâchent les corps,
Comment s’échapper sans passer par-dessus bord ?
La version humoristique arrive à bon port,
L’aversion hiérarchique donne du ressort …

 

Fermer
Voir
Logo l'Officel

Alexandre a 30 ans. Il est chargé de comptes Settlement dans le back-office titres d’un grand groupe international. Lorsque son supérieur hiérarchique se suicide, on lui... Lire plus

Alexandre a 30 ans. Il est chargé de comptes Settlement dans le back-office titres d’un grand groupe international. Lorsque son supérieur hiérarchique se suicide, on lui propose de reprendre le poste de son N+1. S’il réussit à développer, en un mois, le nouveau logiciel Easy Trade (qui n’a de facile que le nom !) pour un client important, il sera promu manager. Premier café.

Chronique d’une vie de bureau

Deuxième café. Avant de se débattre avec son logiciel, Alexandre doit apprendre à composer avec son équipe (le fainéant, la syndicaliste, la trop bonne élève…). La scène dans laquelle il relate les tensions liées à la mise en route de la climatisation dans l’open space (trop froid pour les uns, trop chaud pour les autres) est hilarante. Alexandre Oppecini, l’auteur et interprète de ce spectacle aussi drôle que cruel, sait visiblement très bien de quoi il parle. Les enfantillages de ses collègues de bureau sont plus vrais que nature ! Mais le pire reste à venir…

Easy Trade

Troisième, quatrième, cinquième café… Plus le spectacle avance, moins on a envie de rire et plus la machine à expresso fonctionne à plein régime. Comme un thriller, T-Rex raconte la descente aux enfers d’un employé lambda broyé par un grand groupe sans foi ni loi. Alexandre passe ses journées au travail, ses week-ends, ses nuits… Il est à la disposition de ses supérieurs hiérarchiques, corvéable à merci. Il ne dort plus, il ne mange plus, il ne raisonne plus… Il est obsédé par le logiciel Easy Trade, dont il doit réussir la migration. Incapable de prendre du recul, encore moins de se rebeller, il se fait peu à peu dévorer par l’espèce la plus puissante sur terre depuis la fin du Jurassique : son supérieur, banquier, nouveau Tyrannosaurus-Rex de l’ère moderne.

Burn out

Comédie glaçante, T-Rex pointe avec justesse la férocité du monde du travail d’aujourd’hui et décrit habilement le nouveau mal qui frappe de plus en plus de travailleurs : le burn out. Ou comment une direction sans scrupule ni humanité parvient à asservir un homme en quelques mois. Le parallèle avec le cruel dinosaure – qui lui faisait faire des cauchemars enfant – est très bien vu. Notons aussi la performance de l’acteur qui incarne, seul, pendant 1 h 30, tous les personnages de cette comédie humaine du XXIe siècle.

Fermer
Télécharger l’article Voir

C’est l’aventure d’un héros quotidien à laquelle on assiste dans cette pièce particulièrement originale. Une histoire dans laquelle il est facile de... Lire plus

C’est l’aventure d’un héros quotidien à laquelle on assiste dans cette pièce particulièrement originale. Une histoire dans laquelle il est facile de se projeter, un récit en apparence banale qui nous plonge dans la vie au bureau, les collègues et leurs petits défauts qui finissent par nous agacer, le couple qui se délite, la famille trop ou pas assez présente.

Le comédien incarne tour à tour avec justesse et sensibilité tous les personnages de cette aventure.

Et puis il y a la présence de ce fameux T-REX que le comédien nous a présenté en début de la pièce comme pour nous avertir du danger et nous familiariser avec cette bête qui le dévore de l’intérieur. Ce T-REX qui lui apparaît en rêve et qui permet de cristalliser toutes ses peurs, toutes ses émotions inavouées et toutes ses pulsions. La représentation imaginaire de ce féroce dinosaure permet la mise à distance nécessaire pour supporter l’inacceptable, l’inavouable, l’intolérable. Cette étonnante représentation de l’inconscient du héros donne toute la profondeur à la pièce et en fait l’originalité. Une écriture que l’on pressent très autobiographique tant la précision des personnages et des situations semble appartenir à une réalité bien vécue.

On assiste en direct aux conséquences d’une promotion anodine au sein d’un service comme il en existe beaucoup : la dégradation de la vie puis de la santé mentale de ce jeune cadre dynamique et volontaire.

Le comédien et auteur Alex Oppecini nous propose ici une analyse touchante et vivante des dérives de notre société au sein des entreprises.

Une pièce utilitaire où l’on rit beaucoup mais d’où l’on sort avec l’envie de se poser les bonnes questions sur la gestion de nos priorités.

A voir !

Fermer
Voir
Logo France Bleu

Interview d'Alexandre Oppecini par Frédérique Ballard dans l'émission "Fous d'humour" sur France Bleu Paris. "ravive notre sens critique sur notre travail !" "C'est... Lire plus

Interview d'Alexandre Oppecini par Frédérique Ballard dans l'émission "Fous d'humour" sur France Bleu Paris.

"ravive notre sens critique sur notre travail !"

"C'est extrêmement bien écrit et superbement bien interprété !"

Fermer
Voir
Logo Sortiraparis

Le seul en scène "T-Rex - chronique d'une vie de bureau ordinaire" fustige la vie de bureau, si souvent à l'origine du burn-out. Le banquier et le dinosaure qui le hante sont sur la... Lire plus

Le seul en scène "T-Rex - chronique d'une vie de bureau ordinaire" fustige la vie de bureau, si souvent à l'origine du burn-out. Le banquier et le dinosaure qui le hante sont sur la scène du théâtre de la Contrescarpe jusqu'au 20 juin.
 

Alexandre Oppecini a écrit et interprète "T-Rex - chronique d'une vie de bureau ordinaire", un seul en scène dans lequel il met à mal la si compliquée vie de bureau au théâtre de la Contrescarpe.

Sur les planches du théâtre du cinquième arrondissement, le comédien se glisse dans la peau d'un employé de bureau trentenaire, cadre dans une banque internationale. Un matin, il est promu manager et dispose seulement d'un mois pour faire ses preuves et développer un nouveau logiciel. C'est alors que le T-Rex, monstre qui le faisait déjà flipper pendant son enfance comme tous les petits, ressurgit dans les cauchemars du manager fraîchement promu. Le cadre sup' doit alors faire face à une importante surcharge de travail et lutter contre des insomnies. Bien qu'il tente de prouver à sa hiérarchie qu'il est compétent, le T-Rex le harcèle jour et nuit...

A travers l'histoire banale du burn-out d'un salarié comme il en existe tant d'autres, "T-Rex - chronique d'une vie de bureau ordinaire", ose comparer la sauvagerie de la figure si détestée du banquier à celle d'un tyrannosaure dans un monde ultra-libéral où l'être humain est sacrifié au nom de la sacro-sainte économie de marché. Mise en scène par Marie Guibourt, cette satire du monde du travail est la troisième création de la Compagnie Spirale.

On a tous plus ou moins, un jour été confronté directement ou indirectement au burn-out, ce mal du siècle. Alors, pourquoi pas aller voir ce T-Rex qui apporte une réflexion supplémentaire à ce problème ?

Fermer
Voir
logo Tatouvu.com

T-Rex… Ton univers impitoyable! Une satire mordante et touchante sur le monde du travail et ses dommages. Alexandre a trente ans, il travaille pour une banque internationale à... Lire plus

T-Rex… Ton univers impitoyable!
Une satire mordante et touchante sur le monde du travail et ses dommages.
Alexandre a trente ans, il travaille pour une banque internationale à Paris. Sans même s'en rendre compte et en éprouver l'envie, le jeune homme va se retrouver happé dans le terrible engrenage de l'ascension professionnelle. Une ascension aux allures de descente aux enfers, qui réveillera en lui les monstres du passé. Alexandre Oppecini, qui a écrit et imaginé ce spectacle, livre ici une interprétation bouleversante.
Durant l'heure et demie de spectacle, Alexandre est seul en scène... Enfin presque ! Autour du trentenaire gravitent Myriam sa chef, Olivier son collaborateur, Camille qui doit supporter ses retours du bureau, sans oublier Lucas ou encore les trois vierges Marie, ses collègues... Une galerie impressionnante et tellement représentative de l'univers bureaucratique. Sans jamais tomber dans la caricature, le comédien et auteur du spectacle, transporte le public dans son monde. Un monde dans lequel tout un chacun reconnait forcément un collègue ou une situation vécue... À l'instar de la déjà culte scène de la photocopieuse.

Mais, au-delà de l'aspect comique de ce seul-en-scène, le fond sociétal et satirique domine. Comment supporter une pression prégnante et permanente au bureau ? Comment gérer sa peur face à l'échec, aux deadlines et aux responsabilités ? Comment arriver à concilier vie privée et vie professionnelle de plus en plus intrusive ? Toutes ces questions bouillonnent dans la tête d'Alexandre, bientôt rattrapé par ce T-Rex immense, monstre de l'enfance qui écrase tout sur son passage.

L'interprétation convaincante et le texte très juste d'Alexandre Oppecini épousent parfaitement la mise en scène efficace de Marie Guibourt. Catharsis pour les uns, satire pour les autres, seul-en-scène humoristique pour les autres, ce spectacle a le pouvoir de parler aux gens. Chacun trouvera dans « T-Rex » des clés pour aller plus loin dans la réflexion, sur ces thématiques actuelles que sont le burn-out, la déshumanisation du travail et les T-Rex mangeurs de chèvres qui réapparaissent parfois quand on ne les attend pas... Un spectacle intelligent à découvrir sans plus attendre.

Fermer
Voir

Le spectateur ne peut s’empêcher de s’identifier à Alexandre. Alexandre est un homme ordinaire. À la fois ambitieux, et peu sûr de lui. Il rêve de ce... Lire plus

Le spectateur ne peut s’empêcher de s’identifier à Alexandre. Alexandre est un homme ordinaire. À la fois ambitieux, et peu sûr de lui. Il rêve de ce poste mais se laisse bouffer par sa hiérarchie.
Le lent enfer du burn out commence…

Clairement, l’auteur souhaite s’exprimer sur cette maladie méconnue et pourtant bien réelle dans nos sociétés. Une maladie qui s’infiltre dans tous les milieux, dans toutes les entreprises. Le texte est intelligent, fin et réaliste. La pression, le stress, le management, les coups de téléphone de 7h à minuit, les week-ends au bureau…Tout y est! Une vérité cruelle sur cette ambiance de travail, mais tellement vraie, incarnée par le remarquable Alexandre Oppecini, dans l’univers impitoyable de la finance.

Durant 1h20, l’acteur, seul en scène, nous tient en haleine. Alexandre Oppecini nous embarque dans le tourbillon infernal du travail de bureau avec un humour grinçant, une émotion authentique et une petite touche d’originalité. Ambiance de bureau où le harcèlement moral est latent, avec l’occasion d’en rire mais surtout d’y réfléchir. Le protagoniste met en scène ses collègues et sa supérieure hiérarchique de façon incroyablement réaliste.

Fermer
Voir
Logo La revue du spectacle

Le spectacle aborde un sujet sérieux avec une jolie légèreté. Le protagoniste nous raconte comment il s'est retrouvé dans un état de dépression,... Lire plus

Le spectacle aborde un sujet sérieux avec une jolie légèreté. Le protagoniste nous raconte comment il s'est retrouvé dans un état de dépression, détruisant sa relation de couple, perdant son travail, semettant à dos son entourage. Il existe une réelle violence dans les faits relatés, une certaine agression, mais l'histoire nous est contée avec beaucoup de bienveillance et de douceur. Le spectateur finit le spectacle comme l'acteur : apaisé.

Fermer
Voir
La Parisienne Life

"T-Rex" est très drôle, chacun peut s’y reconnaitre et chacun reconnaitra un collègue ou un voisin. C’est un bon moyen de désamorcer les choses et de rire... Lire plus

"T-Rex" est très drôle, chacun peut s’y reconnaitre et chacun reconnaitra un collègue ou un voisin. C’est un bon moyen de désamorcer les choses et de rire d’un problème qui, je pense ; va devenir de plus en plus important. J’ai envie de leur dire, venez, nous allons bien rire et un petit peu réfléchir.

Fermer
Voir
Unification France

T-Rex est une pièce à voir absolument. Une représentation sentant le vécu dans laquelle on peut tous se retrouver à un certain niveau. C’est un... Lire plus

T-Rex est une pièce à voir absolument. Une représentation sentant le vécu dans laquelle on peut tous se retrouver à un certain niveau. C’est un avertissement concernant ce que l’on ne doit finalement pas accepter de faire au risque de se perdre. Mais c’est aussi un message d’espoir, montrant que la vie est plus forte que la pression et le désespoir et que la beauté se trouve partout, et surtout en nous, à l’instar d’une belle fin poétique.

Formidablement interprété, joliment mis en scène et brillamment écrit, on rit beaucoup et on s’interroge encore plus en suivant avec attention les journées trépidantes de cet homme normal poussé au burn-out.

Captivant et touchant.

Fermer
Voir
Elodie au theatre

Le comédien est terriblement convaincant, on le voit dépérir progressivement, surexcité, robotisé et perdant tout sens du réel, enchaînant les... Lire plus

Le comédien est terriblement convaincant, on le voit dépérir progressivement, surexcité, robotisé et perdant tout sens du réel, enchaînant les cafés et passant bientôt de tyrannisé à tyran, passer d’être humain à bête préhistorique primaire.

Fermer
Voir
Le Bonbon

A travers une pièce à l'humour acéré, Alexandre Oppecini dresse un portrait brut et teinté d'ironie du monde du travail.

Télécharger l’article
Logo Paris Match

D'abord amusé par un humour noir acéré, le spectateur est saisi lorsque, sur fond de lumières et musique stressante, tout bascule. Seul sur scène, Alexandre... Lire plus

D'abord amusé par un humour noir acéré, le spectateur est saisi lorsque, sur fond de lumières et musique stressante, tout bascule. Seul sur scène, Alexandre Oppecini nous plonge dans une descente aux enfers bouleversante. Miroir de ce monde impitoyable.

Fermer
Télécharger l’article
FO

Le héros de T-Rex, pièce présentée jusqu’au 27 mars 2018, au Théâtre de la Contrescarpe à Paris, est un trentenaire, cadre dans une banque.... Lire plus

Le héros de T-Rex, pièce présentée jusqu’au 27 mars 2018, au Théâtre de la Contrescarpe à Paris, est un trentenaire, cadre dans une banque. Intronisé manager, il écrase les autres mais son boulot écrasant menace de le dévorer.

Fermer
Voir

On voudrait aider ce cadre qui perd de son dynamisme à mesure qu'on se reconnaît en lui. Voir ce spectacle pourrait ainsi être une catharsis révélatrice. Et donner... Lire plus

On voudrait aider ce cadre qui perd de son dynamisme à mesure qu'on se reconnaît en lui. Voir ce spectacle pourrait ainsi être une catharsis révélatrice. Et donner l'envie de voir le monde du travail sous un autre jour...

Fermer
Télécharger l’article
La grande parade

Dans un sujet très sérieux, le ton reste humoristique, donnant un angle de réflexion bien engageant.(...) On se dit que cette pièce pourrait bien rendre service…

Voir
Logo Plumechocolat

Le tour de force de T-Rex est de r é ussir à m ê ler la dimension dramatique et le rire pour aborder ce sujet en vogue avec profondeur mais sans pathos excessif. Lire plus

Le tour de force de T-Rex est de réussir à mêler la dimension dramatique et le rire pour aborder ce sujet en vogue avec profondeur mais sans pathos excessif.

Fermer
Voir
La Parisienne Life

Attention, très très gros coup de cœur à ne pas manquer au théâtre car « T-Rex » est presque ce que l’on pourrait appeler un spectacle... Lire plus

Attention, très très gros coup de cœur à ne pas manquer au théâtre car « T-Rex » est presque ce que l’on pourrait appeler un spectacle d’utilité publique.

Fermer
Voir

... et avec peu de moyens réussit à poser un univers à la fois tristement réaliste et joliment métaphorique par sa mise en scène épurée mais... Lire plus

... et avec peu de moyens réussit à poser un univers à la fois tristement réaliste et joliment métaphorique par sa mise en scène épurée mais redoutablement efficace.

Fermer
Voir
Paris sur la Corse

"Il faut savoir prendre du recul sur sa vie. C’est exactement ce que vient dire le T-REX à Alexandre dans la pièce."

Voir

Alexandre Oppecini livre une prestation époustouflante, magnifiée par une mise en scène efficace de Marie Guibourt.

Voir

On rit, parfois jaune, souvent de bon cœur, de l'interprétation souvent pince-sans-rire servie par une mise en scène efficace.

Télécharger l’article
Réduire la liste
Afficher tous

Laissez un avis sur T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire

Votre évaluation :
Email :

Laisser un commentaire concernant T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Vos données ne seront JAMAIS cédées aux tiers, elles seront utilisées exclusivement dans le cadre de la communication entre vous et les Théâtres Parisiens Associés.

5

54 avis

Les avis des spectateurs sur T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire

Anonyme
Anonyme 5

Superbe pièce! À voir!
Alexandre Oppecini nous transporte avec humour et émotion dans le monde du travail, et le T-REX, lui, fait trembler le sol.
Bravo!

0 0
Anonyme
Anonyme

Très bonne pièce. À voir absolument !
Très drôle...jusqu’au moment où tout bascule... bravo pour les performances de l’acteur !

0 0
Anonyme
Anonyme 5

Bravo pour cette superbe interprétation ! Belle énergie !
Un spectacle que je recommande, on rit beaucoup aussi, c'est une belle surprise !

0 0
Anonyme
Anonyme 5

J’ai beaucoup aimé ! Même si le sujet peut sembler difficile (le burn-out en entreprise...), il est traité ici avec ironie et espoir !
C’est un spectacle à voir, chacun peut s’y retrouver ! Le comédien (et auteur) est touchant, on peut percevoir que cettr histoire est fortement inspirée de faits réels ! Bravo !

0 0

Calendrier et tarifs

Ce spectacle n'est plus à l’affiche

À l’affiche dans ce théâtre

Les autres pièces du même genre

  • T-REX, chronique d'une vie de bureau ordinaire
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer