Spectacles

Madame Marguerite 

retour à la liste
Théâtre de Poche-Montparnasse

Contemporains Seul en scène

De Roberto ATHAYDE

Institutrice de CM2 atypique, Madame Marguerite se sent investie d’une mission vitale : vous apprendre l’essentiel de l’existence. Vous prenez place dans la salle de classe de cette femme généreuse,... Lire plus

Institutrice de CM2 atypique, Madame Marguerite se sent investie d’une mission vitale : vous apprendre l’essentiel de l’existence. Vous prenez place dans la salle de classe de cette femme généreuse, déterminée et parfois un peu folle. Son cours est complètement baroque, tour à tour absurde, tragique, cynique et comique. Vous n’avez pas le temps de vous remettre de vos émotions tant Madame Marguerite vous fait rebondir d’une pensée à l’autre.
Bienvenue dans le monde poétique, vertigineux et drôle de Madame Marguerite.

Fermer

Première

 : 

Dernière

 : 

Distribution :

Stéphanie BATAILLE

Mise en scène :

Anne BOUVIER

Décor :

Emmanuel CHARLES

Lumière :

Denis KORANSKY

Costumes :

Elisabeth TAVERNIER
© Gaël Rebel
Madame Marguerite au Théâtre de Poche-Montparnasse
  • Madame Marguerite Madame Marguerite au Théâtre de Poche-Montparnasse
  • Madame Marguerite au Théâtre de Poche-Montparnasse

La presse parle de Madame Marguerite

Logo le Canard Enchaîné

Devant Madame Marguerite, qui leur lance des regards culpabilisants, les spectateurs se retrouvent d’emblée dans la peau des élèves qu’ils furent jadis. (…)... Lire plus

Devant Madame Marguerite, qui leur lance des regards culpabilisants, les spectateurs se retrouvent d’emblée dans la peau des élèves qu’ils furent jadis. (…) Stéphanie Bataille, dans ce rôle d’une complexité folle, est remarquable.

A.A

Fermer
Télérama sortir Paris

C’est parce qu’on ne rit pas, ou si peu, qu’on quitte, éberlué, cette représentation : parce que la légèreté s’absente pour... Lire plus

C’est parce qu’on ne rit pas, ou si peu, qu’on quitte, éberlué, cette représentation : parce que la légèreté s’absente pour laisser place à une sourde angoisse ; parce qu’on sait avoir vécu un moment singulier, qui doit beaucoup à la comédienne seule sur scène… (…) Assis à la place des élèves, nous, spectateurs, sommes les cobayes  volontaires d’une leçon en  free style, qui, en moins de cinq minutes, dérape vers l’improbable.

Fermer
Logo Le Point

Stéphanie Bataille, mise en scène par Anne Bouvier, relève le défi de reprendre ce monologue. L'auteur Roberto salue cette audace : « Quarante ans... Lire plus

Stéphanie Bataille, mise en scène par Anne Bouvier, relève le défi de reprendre ce monologue. L'auteur Roberto salue cette audace : « Quarante ans après, voici une nouvelle incarnation de Madame Marguerite, plus proche de l'originale, plus drôle qu'amusante, plus tragique que militante... Bref, sauvage, telle qu'elle est sortie de ma tête lorsque j'écrivis ce texte en 1970. » Il a raison. (…) Stéphanie Bataille donne la mesure de cette blessure, sa Marguerite souffre et se bat pour ses idéaux : apprendre, éduquer et faire le bien. Bataille a le grain de folie idéal et le loge dans le cerveau et le corps de l'institutrice. (…) Ici, en une heure, elle passe et repasse de la raideur d'une discipline à la loufoquerie, jouant avec les failles et les étrangetés du monde intérieur de l'héroïne. Tout le monde ne veut peut-être pas être Madame Marguerite, mais au fond, Madame Marguerite ne voudrait-elle pas être parfois comme tout le monde ?

Brigitte Hernandez

 

Fermer
Logo Paris Match

La comédienne ressuscite « Madame Marguerite », l’institutrice iconoclaste qu’avait incarnée Annie Girardot. Pour une leçon dont... Lire plus

La comédienne ressuscite « Madame Marguerite », l’institutrice iconoclaste qu’avait incarnée Annie Girardot. Pour une leçon dont le propos résonne toujours aussi fort.

Stéphanie Bataille flirte avec la tragédie et la poésie. Il y a de la matière dans les mots, de l’intention dans le propos. Résultat : au moment des adieux, Madame Marguerite tombe le masque. La force laisse place à la douceur, l’urgence à la résignation.

Anthony Verdot-Belaval

 

Fermer
logo la vie

La Vie aime : passionnément Sous ses aspects à la limite de l'absurde, ce monologue très fin affirme que rien ne compte plus dans la vie que le bonheur.... Lire plus

La Vie aime : passionnément

Sous ses aspects à la limite de l'absurde, ce monologue très fin affirme que rien ne compte plus dans la vie que le bonheur. Créé par Annie Girardot, il est assumé avec superbe par Stéphanie Bataille. Une relève digne de l'original.

Joëlle Gayot

Fermer
logo Atlantico

"Madame Marguerite" : Stéphanie Bataille, à la hauteur d'Annie Girardot ou presque, c'est pas peu dire Nous assistons à une réelle performance de... Lire plus

"Madame Marguerite" : Stéphanie Bataille, à la hauteur d'Annie Girardot ou presque, c'est pas peu dire

Nous assistons à une réelle performance de Stéphanie Bataille qui recrée le personnage, à sa propre mesure et selon sa nature profonde de femme engagée et ardente. 

La pièce s’oriente indéniablement vers l’immense problème éducatif dans nos sociétés multiformes, où les chances ne sont plus les mêmes, du fait que nombreux sont les enfants qui ne parlent plus le français dans leur foyer. Elle nous fait réfléchir à cette responsabilité majeure : l’école aide à conduire hors de l’enfance, les êtres humains en devenir.

 

Fermer
picto De la cour au jardin

Stéphanie Bataille, mise en scène par Anne Bouvier est cette femme plus qu'au bord de la crise de nerfs... La comédienne porte ce texte à bout de bras, à bout de... Lire plus

Stéphanie Bataille, mise en scène par Anne Bouvier est cette femme plus qu'au bord de la crise de nerfs... La comédienne porte ce texte à bout de bras, à bout de voix, d'une formidable et glaçante manière. (…)  Elle joue l'hystérie, la névrose, la toute-puissance de remarquable et troublante façon. La comédienne est vraiment parfaite également dans le registre « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais » : écriture pratiquement illisible au tableau, pieds et genou sur le bureau... Les droits ne sont pas les mêmes pour chacun. Les dirigeants, les dirigés.

Yves Poey

 

Fermer
On sort ou pas

On est totalement ébahi devant la performance de Stéphanie Bataille , devant ce cours qui est très loin des cours que les enfants reçoivent à... Lire plus

On est totalement ébahi devant la performance de Stéphanie Bataille, devant ce cours qui est très loin des cours que les enfants reçoivent à l’école. Par exemple elle prévient qu’elle va leur apprendre une vérité importante et leur annonce qu’ils  vont tous mourir. Certes écrit comme cela, ce n’est pas gai, et pourtant l’humour est présent. Madame Marguerite, c’est de la poésie pure, teintée d’une certaine violence verbale. Le spectateur auquel Madame Marguerite s’adresse oscille constamment entre sourire, rire et des choses bien plus sérieuses.

Guy Courtheous

Fermer
Réduire la liste
Afficher tous

Laissez un avis sur Madame Marguerite

Votre évaluation :
Email :

Laisser un commentaire concernant Madame Marguerite

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Vos données ne seront JAMAIS cédées aux tiers, elles seront utilisées exclusivement dans le cadre de la communication entre vous et les Théâtres Parisiens Associés.

0

00 avis

Calendrier et tarifs

Ce spectacle n'est plus à l’affiche

À l’affiche dans ce théâtre

Les autres pièces du même genre

  • Madame Marguerite
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer