Spectacles

Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas 

Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas au Théâtre de l'Œuvre
5

51 avis
1 commentaire(s)

Votre avis
Théâtre de l'Œuvre

Contemporains Seul en scène

De Imre KERTÉSZ

Comment donner la vie après la Shoah ? Telle est la question que pose ce texte majeur. C’est pour l’enfant auquel il n’a jamais voulu donner naissance qu’Imre Kertész prononce ici le kaddish. Proférée du fond de la plus extrême souffrance, cette... Lire plus
Comment donner la vie après la Shoah ? Telle est la question que pose ce texte majeur. C’est pour l’enfant auquel il n’a jamais voulu donner naissance qu’Imre Kertész prononce ici le kaddish. Proférée du fond de la plus extrême souffrance, cette magnifique oraison funèbre affirme l’impossibilité d’assumer le don de la vie dans un monde définitivement traumatisé par l’Holocauste. Ce que pleure le narrateur, ce n’est pas seulement "l’enfant qui ne naîtra pas" : c’est l’humanité tout entière. Fermer

Première

 : 

Dernière

 : 

Adaptation :

Joël JOUANNEAU

Distribution :

Jean-Quentin CHÂTELAIN

Décor :

Jacques GABEL

Lumière :

Franck THEVENON

La presse parle de Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas

Logo Les Echos

Un choc artistique

Un choc artistique, philosophique et émotionnel Jean-Quentin Châtelain joue de toutes les notes pour exprimer les nuances subtiles du propos. Avec son drôle de phrasé... Lire plus

Un choc artistique, philosophique et émotionnel

Jean-Quentin Châtelain joue de toutes les notes pour exprimer les nuances subtiles du propos. Avec son drôle de phrasé traînant où perce l’accent suisse, il donne le poids d’une vie à chaque mot. Mieux, il parvient à exprimer l’indicible par la fièvre de son regard, par sa gestuelle crispée, s’agrippant de toutes ses forces aux feuilles de son manuscrit-prière. Puisque seuls survivent les mots, l’homme, lui, est à tout jamais un fantôme….Le public sidéré est plongé dans une transe tragique. Jean-Quentin Châtelain est salué comme il le mérite -triomphalement. On sort anéanti du théâtre, mais convaincu de la nécessité d’un tel spectacle. Pour soi, pour les autres. Pour dire encore et encore l’horreur qui nous menace, il est urgent d’aller voir ou revoir  Kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas  au Théâtre de l’Oeuvre.

 

Fermer
Télécharger l’article
Logo Le Figaro

Il n'y a pas de mots...

Le Figaro Il n’y a pas de mots pour dire la force bouleversante de ce moment de haute littérature, de grand théâtre, d’interprétation prodigieuse. Il... Lire plus

Le Figaro

Il n’y a pas de mots pour dire la force bouleversante de ce moment de haute littérature, de grand théâtre, d’interprétation prodigieuse. Il n’y a que de pauvres mots qui demeureront impuissants à traduire le sentiment de vertigineuse profondeur qui saisit tout spectateur de ce Kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas… Vous sortirez le cœur chaviré, mais parfois vous aurez ri, d’un bon grand rire franc… Jean-Quentin Châtelain, avec ce très léger accent, ce timbre unique et envoûtant, nous conduit sur un chemin de crête, vertigineux.

 

Fermer
Télécharger l’article
Logo La Terrasse

A écouter d'urgence

  L’absurdité de l’antisémitisme, la mécanique totalitaire, autant de thèmes essentiels rarement explorés avec autant de densité et... Lire plus

 

L’absurdité de l’antisémitisme, la mécanique totalitaire, autant de thèmes essentiels rarement explorés avec autant de densité et d’acuité. Une œuvre à écouter d’urgence.

 

 

Fermer
Logo Figaro Magazine

Un voyage au coeur du néant

La présence physique de Châtelaun, l'ampleur de son registre vocal, l'intensité sde sa parole, son humanité ponctuée d'humour, sa performance de mémoire... Lire plus

La présence physique de Châtelaun, l'ampleur de son registre vocal, l'intensité sde sa parole, son humanité ponctuée d'humour, sa performance de mémoire forcent l'admiration... Cette oeuvre sombre et déchirante ouvre à un débat essentiel desq horizons infinis. Sa représentation théâtrale ajoute à sa puissance tragique

Fermer
Télécharger l’article
Logo Fous de Théâtre

Tout simplement bouleversant

  Jean-Quentin Châtelain plonge de tout son être, de toute son âme dans le mal-être, les mots et maux de l’auteur miraculeusement revenu des camps de... Lire plus

 

Jean-Quentin Châtelain plonge de tout son être, de toute son âme dans le mal-être, les mots et maux de l’auteur miraculeusement revenu des camps de concentration, dont toute la famille fut exterminée. Tout simplement bouleversant. …

On sort pour le moins secoué d’un moment de théâtre essentiel. Allez-y !

Fermer
Logo Pariscope

performance impressionnante

Châtelain nous empoigne dès  les premières secondes pour nous faire parcourir une gamme d'émotions de la joie à la révolte, de l'indignation à... Lire plus

Châtelain nous empoigne dès  les premières secondes pour nous faire parcourir une gamme d'émotions de la joie à la révolte, de l'indignation à la tristesse. La performance  impressionnante force l'admiration.

Fermer
Télécharger l’article
Logo Télérama

Quasi-perte de connaissance du spectateur

Télécharger l’article
Réduire la liste
Afficher tous

Laissez un avis sur Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas

Votre évaluation :

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Les avis des spectateurs sur Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas

Anonyme
Anonyme

Un chef d’œuvre sans jeu de mot aucun. Il y a dix ans je m\'étais pris une énorme claque, aujourd\'hui j\'ai tendu la joue gauche. Je suis ko.

0 0

Ce spectacle n'est plus à l’affiche

Les autres pièces du même genre

Ceux qui ont consulté le spectacle Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas ont aussi consulté

  • Les spectacles
  • Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas
  • Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

    En savoir plus

    Fermer