Actualités

retour à la liste

RENCONTRE AVEC MICHEL BOUVET, AFFICHISTE

26/04/17

Interview

Le métier d’affichiste est méconnu et pour cause, ils ne sont qu’une dizaine en France. L’affichiste est responsable de la création d’une affiche sur le plan artistique, ce rôle est bien souvent joué par des graphistes polyvalents. Ce n’est pas le cas de Michel Bouvet, artiste spécialisé sur le sujet que nous avons eu le plaisir de rencontrer dans son atelier au cœur du 11ème arrondissement de Paris. Il nous raconte ici sa démarche artistique et sa passion pour le théâtre. 

Sélection d’affiches réalisées par Michel Bouvet pour La Pépinière théâtre.

Comment êtes-vous devenu affichiste ? 

 

 

Diplômé des Beaux-Arts section peinture, je n’étais pas destiné à exercer ce métier. Les circonstances ont fait que je me suis orienté vers cette discipline : lors d’un voyage à Prague pendant mes études j’ai eu un véritable coup de cœur pour l’affiche de « Laterna Magika » (« La lanterne magique »), un spectacle que les gens du monde entier venaient voir. Plutôt que de rester dans mon atelier avec ce rapport étrange qu’ont les artistes aux collectionneurs et aux galeristes j’ai eu envie moi aussi de mettre de l’art dans la rue !

 

 

A l’issue de mes études j’ai obtenu le poste de graphiste a la Maison des arts de Créteil, j’avais 25 ans et j’y suis resté 10 ans. J’ai ensuite ouvert mon propre atelier.

L’affiche du spectacle « Laterna Magika », qui a donné envie à Michel Bouvet de devenir affichiste.

 

Comment concevez-vous une affiche de théâtre ?

 

C’est un travail très intellectuel. Je commence par lire le texte de la pièce, deux ou trois fois de suite s’il le faut. L’idée est d’en saisir la substantifique moelle afin d’être capable d’en faire ressortir l’essentiel en une image. Il est fréquent que j’échange également avec les metteurs en scène.  Ensemble nous menons une réflexion en profondeur sur le texte et sur sa mise en espace en discutant longuement des choix qui vont être faits.

 

Je travaille ensuite sur des esquisses qui seront proposées au commanditaire. J’en fait généralement entre 12 et 14, au-delà je trouve que les idées se répètent. 

esquisses de Michel Bouvet

Travail préparatoire pour l’affiche de la pièce « Le Plaisir » au théâtre La Pépinière

 

Ces esquisses sont toutes présentées à mes clients, qui choisissent celle qu’ils souhaitent voir sur l’affiche. C’est amusant car nous sommes toujours en accord sur le choix qui est fait, comme si l’image la plus forte sortait d’elle-même du lot.  

 

Quand je crée une affiche de théâtre je suis en quelque sorte l’interprète d’un créateur au service d’un théâtre et au service d’un public. Mes images seront vues par des milliers de gens dans la rue ou dans le métro, c’est une grande responsabilité que de ne pas les décevoir. 

Intérieur, atelier de Michel Bouvet, Paris 11ème

 

Et que faut-il pour ne pas les décevoir ?

 

Il faut créer les conditions de la surprise pour le public. C’est important de créer l’adhésion du public qui aime aller dans un théâtre entre autres parce que la communication est en adéquation avec la programmation qui le séduit.

 

Si l’affiche reste dans les mémoires, alors c’est qu’elle était réussie. Je recherche la captation du public via des images universelles. Je souhaite que ces dernières soient comprises par tous, sans discrimination sociale, culturelle ou autre.

 

Très fidèle dans mes relations de travail je collabore avec « Les Gémeaux » depuis plus de 25 ans et avec « La Pépinière Théâtre » depuis bientôt 10 ans. Cette relation qui s’inscrit dans la durée est également signe de qualité et de pertinence dans le message délivré au public, même si chaque image reste un pari, car on ne sait pas à l’avance comment elle va être reçue par le public. En général, si j’ai des échos de la part de mon entourage dans les jours qui suivent l’affichage « On a vu ton affiche Michel ! » alors je sais que j’ai atteint mon but. 

Extérieur, cour de l’atelier de Michel Bouvet, Paris 11ème

 

Pourquoi cette passion pour la réalisation d’affiches de théâtre ?

 

Ce qui m’intéresse dans la forme d’expression artistique qu’est le théâtre c’est la possibilité de raconter la vie et le monde avec une grande liberté. Mes clients me laissent également cette liberté dans la création de mes images. Nous avons un ton et une impertinence typique de la culture française qui peut parfois choquer à l’étranger où certaines de mes affiches ne sont pas montrées comme ce fut le cas à Téhéran pour l’affiche ci-dessous.

Je mène une réflexion constante sur ce qu’est le théâtre et comment le présenter en images. 

La bibliothèque, intérieur de l’atelier de Michel Bouvet, Paris 11ème.

 

La façon de concevoir une affiche de cinéma est très différente. En général elles sont constituées d’images très réalistes alors que l’affiche de théâtre est très ouverte.

 

Comment se passe votre collaboration avec La Pépinière Théâtre ?

 

C’est un vrai bonheur de travailler ensemble. Depuis le début les directeurs m’ont accordé leur confiance et ensemble nous nous permettons d’être provocants et de questionner le public.

 

J’ai la chance de m’être associé avec des gens qui étaient aussi audacieux que je voulais l’être et je les remercie de leur confiance. La communication de La Pépinière, qui propose des affiches avec une seule image stylisée, est absolument unique en son genre.

 

Les affiches que je réalise pour ce théâtre sont vues dans le monde entier lorsque je présente mon travail à l’occasion de multiples expositions et conférences. On me demande souvent : « Mais comment est-ce possible, cette image a-t-elle vraiment été affichée dans les rues de Paris ? » et je réponds « Oui, nous sommes Français, nous acceptons cette impertinence ! ».

 

Pour moi, une image est un lieu de débat, si mes images laissaient indifférent je ne ferais plus d’affiches. 

Michel Bouvet présente son travail.

 

Michel Bouvet a reçu de très nombreuses distinctions pour son travail dont les suivantes : Grand Prix de l’Affiche Culturelle à la Bibliothèque Nationale de France en 1987 et 1992.Premier Prix à la Triennale Internationale d’Affiches de Théâtre de Sofia (Bulgarie) en 2016.Golden Bee à la Biennale Internationale d’Affiches de Moscou (Russie) en 2000 et 2012.Premier Prix à la Biennale Internationale d’Affiches de Fort-Collins (USA) en 1997

Ses affiches sont exposées dans le monde entier. Certaines affiches font également partie des collections permanentes de plusieurs lieux culturels dont la Bibliothèque Nationale de France ou le Musée des Arts Décoratifs. Son atelier emploie 3 personnes et répond à de nombreuses commandes d’affiches, de logos et de supports divers, principalement dans l’univers culturel et musical.

 

 

Un grand Merci à Michel Bouvet, qui a pris le temps de répondre à nos questions afin de nous faire partager son art et sa passion pour la création d’affiches. 

Avis des spectateurs

Email

Laisser un commentaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

daniele - membre depuis 39  mois

J ai envie de vous dire bravo pour avoir pris le temps de nous dire comment cette passion se déploie
j'aime beaucoup , a la fois l' extraction de la sève , l'humour et réduire à l'essentiel

cordialement
dm

0 0
  • Théâtres Parisiens Associés - membre depuis 3  mois

    Merci Daniele pour l'intérêt porté à notre édito. N'hésitez pas à nous faire savoir si d'autres sujets sur le "monde du théâtre" vous tiennent à cœur. À bientôt dans les Théâtres Parisiens Associés !

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres… Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

 

Dernières actualités

  • RENCONTRE AVEC MICHEL BOUVET, AFFICHISTE
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer