Actualités

« Père ou Fils » au Théâtre de la Renaissance

Spectacle

LE PERE : Moi je me verrai bien à ta place, installé dans mon canapé, sans avoir peur du lendemain.

LE FILS : Mais tu ne connais pas ma vie !

LE PERE : Et bien si tu veux, on échange de place…

Le saviez-vous ?  Le procédé de comédie qui consiste à ce que deux personnages changent de peau s’appelle « Body Swap » et n’avais encore jamais été utilisé au Théâtre !

C’est chose faite maintenant grâce à Clément Michel qui signe ici sa sixième comédie (il est également l’auteur entre autres de « Une semaine… pas plus ! » actuellement au Théâtre du Splendid et de la comédie « Le Carton » qui avait elle aussi connu un grand succès).

C’est donc suite à un échange de corps que Bertrand Delorme, politicien en pleine campagne électorale interprété par Patrick Braoudé, se retrouve dans la peau de son fils Alexandre Delorme, artiste peintre en pleine crise existentielle interprété par Arthur Jugnot.

« Le nouveau texte de Clément Michel, Père ou Fils, s’est tout de suite imposé à moi. Je ne pouvais que sauter sur l’occasion d’interpréter ce fils qui se retrouve dans la peau de son père avec toute la finesse humoristique et l’intelligence de situation de l’écriture de Clément. » déclare Artur Jugnot, séduit d’emblée par le rôle qui lui a été proposé.

Cette situation rocambolesque sera l’occasion d’une succession de scènes savoureuses faisant intervenir d’autres personnages. La petite amie d’Alexandre sera déstabilisée devant son nouvel amoureux qui n’est autre que son beau-père, tandis qu’Alexandre devra faire face aux avances de sa propre mère. Le créancier menaçant d’Alexandre sera remis en place avec poigne par son père.

Enfin, mention spéciale également à l’irrésistible scène où une journaliste en vue réalise une interview du politicien dont le corps à ce moment là est occupé par l’artiste à tendance révolutionnaire !

Au-delà de la comédie pure, cette pièce est également l’occasion d’explorer les relations entre père et fils.

« Même si je suis parti d’une situation surréaliste, il a toujours été évident que j’allais, au final, raconter une histoire vraie, pas réaliste mais vraie. Une histoire touchante d’un père et d’un fils qui, parce qu’ils sont dans la peau l’un de l’autre, vont apprendre à se connaître. » nous confie l’auteur, Cément Michel.

Et en effet le ressort comique sert un propos plus émouvant, où l’on perçoit qu’il suffirait d’un petit rien pour que père et fils se comprennent et apprennent enfin à s’apprécier.

 

Avis de spectateur sur notre site www.TPA.paris :

« Superbe jeu d'acteurs qui ne ménagent pas leur énergie pour nous offrir un spectacle à ressorts hilarants efficaces. Bravo à la performance de tous les acteurs ! Nous avons passé un moment réjouissant ! »

« Places offertes par mon fils. Vu avec mon fils. Nous nous sommes embrassés en sortant. Du grand théâtre, de grands, superbes et talentueux acteurs. Un moment de bonheur partagé en famille.
Merci pour ce moment les artistes. La salle était ce vendredi soir 13 décembre à vos pieds.
 »

Voir tous les avis

Une comédie réjouissante à la mise en scène endiablée, à découvrir sans tarder au Théâtre de la Renaissance. Une bonne idée aussi pour un cadeau à offrir à votre père ou fils pour les fêtes de fin d’année !

 

Mise en scène :

Arthur JUGNOT DAVID ROUSSEL

Distribution :

Patrick BRAOUDÉ Arthur JUGNOT Catherine HOSMALIN Julien PERSONNAZ Laurence PORTEIL Flavie PÉAN

Avis des spectateurs

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Dernières actualités

Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

En savoir plus

Fermer