Actualités Actualités Théâtre Tristan Bernard

#LeThéâtreEstVivant - Théâtre Tristan Bernard

Reportage

Deuxième épisode de notre série sur les Théâtres Parisiens Associés, nous vous emmenons cette fois à la découverte du Théâtre Tristan Bernard et des personnes qui font vivre ce lieu !

Quelques mots sur lhistoire du Théâtre

 

Le Théâtre Tristan Bernard a eu 100 ans en 2019 !

 

Proche des Batignolles, à mi-chemin entre la Place Clichy et les beaux quartiers du VIIIème arrondissement, ce théâtre porte le nom de l'auteur dramatique Tristan Bernard, célèbre pour ses mots d'esprit, qui en prend la direction dans les années 1930 et y créa nombre de ses comédies mordantes.

 

C’est un lieu qui a accueilli le one man show d’Albert Dupontel au début des années 90, ainsi que des one (wo)man show de Dany Boon, Sylvie Joly et Philippe Caubère.

 

 

Qui dirige le Théâtre ? 

 

Béatrice Vignal et Pascal Guillaume dirigent ce lieu. Ce dernier en est aussi le propriétaire, avec qui nous nous sommes entretenus pour la préparation de cet article.

 

 

Combien de personnes travaillent au Théâtre Tristan Bernard ?

 

Une dizaine de personnes travaillent au Théâtre Tristan Bernard et se répartissent entre billetterie, administration et technique. 

 

« Cest un théâtre où les gens se sentent bien, nous avons peu de départs dans l’équipe. Béatrice qui est là depuis plus de 30 ans a réussi à créer une véritable famille autour delle. 

 

Les comédiens aussi nous sont fidèles et reviennent régulièrement jouer au Théâtre Tristan Bernard pour le plaisir. Il y a toujours des cours dans nos murs, les cours Jean Laurent Cochet et les cours de l’école dart dramatique Jean Périmony. Beaucoup de comédiens ont ainsi appris leur métier ici et reviennent avec émotion pour y jouer car cest un lieu qui a marqué leur histoire. » 

 

La programmation du Théâtre Tristan Bernard

 

Le théâtre continue d'être animé par un esprit jonglant entre critique sociale, virtuosité littéraire et humour, un cocktail qui a prouvé son efficacité.

 

Pascal Guillaume n’a pas changé la ligne artistique lorsqu’il a racheté le lieu il y a 6 ans. 

 

« C’est amusant car je n’avais pas l’intention en vérité d’acheter un théâtre. L’histoire est folle : je faisais une lecture chez Edy Saiovici (propriétaire du lieu entre 1986 et 2014), et elle se passait très mal. Lui commençait à être malade, le téléphone sonnait sans arrêt ainsi que l’interphone. Les comédiens présents en ont eu assez et ont quitté les lieux.

Edy m’a alors demandé si je voulais racheter son théâtre. Je lui ai répondu ce jour-là que ce n’était pas le moment d’en parler.

Le sujet n’est revenu sur la table que trois ou quatre mois plus tard. Il m’a alors reposé la question « Est-ce que tu veux acheter mon théâtre ? ». Cette fois j’ai répondu oui.

 

Je ne regrette pas mon choix aujourd’hui, même en des temps si difficiles, c’est tellement agréable d’avoir un lieu à soi ! » nous confie Pascal Guillaume avec émotion.

 

« Nous essayons donc de garder l’esprit du lieu et nous ne jouons quasiment que des auteurs contemporains. 

 

J’aime créer des pièces qui me secouent, me bouleversent, m’amusent, qui s’adressent au plus grand nombre et susceptibles de faire venir au théâtre de nouveaux publics. Ce fût le cas pour « Mission Florimont » à l’époque. Le Théâtre Tristan Bernard a le bon format pour ce genre de pièces avec sa jauge de 400 places : c’est la taille idéale ! »

 

 

Quels sont les derniers succès en date du Théâtre Tristan Bernard ?

 

« La comédie « La vie trépidante de Brigitte Tornade » a été un vrai succès, récompensé par le Molière de la Comédie d‘ailleurs.  C’était un pari un peu fou dans la période que lon vivait déjà de monter une pièce avec trois jeunes enfants sur scène chaque soir. Afin qu’ils puissent jouer en alternance neuf enfants en tout faisaient partie du projet.

 

La pièce « Les Faux British », toujours jouée au Théâtre Saint-Georges, a démarré au Théâtre Tristan Bernard.

 

Beaucoup de projets ont été couronnés de succès, mais lun dont je reste le plus fier est « La Vénus à la fourrure » (Molière du Théâtre Privé 2015) avec Marie Gillain (Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre Privé en 2015) et Nicolas Briançon. Nous avons mis beaucoup de temps pour monter le projet. Il a fallu deux ans et demi pour choisir Marie Gillain, nous avons contacté presque toutes les actrices sexy de la place de Paris ! Elle a été fabuleuse et son entente avec Nicolas Briançon était extraordinaire. A Paris comme en tournée, ce spectacle, ce ne fut que du bonheur !

 

Je pourrais aussi citer « Mon ange », un spectacle fort et engagé, et « Bigre » un ovni théâtral aussi drôle que poétique. » 

 

Quel sera votre prochain spectacle ?

 

« Nous allons bien-sûr reprendre la pièce « Affaires Sensibles – Combats de femmes » qui a été arrêtée par ce second confinement mais qui connaissait un vrai succès.

 

 

 

 

En ce qui concerne le second spectacle qui était à laffiche, « Virginie Hocq, ou presque… » tout va dépendre de la date à laquelle nous pouvons rouvrir le théâtre, car une tournée est prévue dès Janvier 2021.

 

 

Nous espérons que le public sera au rendez-vous lors de la reprise ! Nos spectateurs étaient présents entre les deux confinements et nous avons maintenant un protocole sanitaire éprouvé. »

 

 

Suivre le Théâtre Tristan Bernard sur Facebook

Suivre le Théâtre Tristan Bernard sur Instagram

Suivre le Théâtre Tristan bernard sur Twitter

Avis des spectateurs

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

À lire aussi

Dernières actualités

Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

En savoir plus

Fermer