Actualités

L’Association de la Régie Théâtrale ou « la mémoire du Théâtre »

retour à la liste
Reportage

L’association de la régie Théâtrale « A.R.T » était à l’origine « l’amicale des régisseurs de théâtre ». Elle avait pour but de resserrer les liens de confraternité et de solidarité entre les régisseurs, de pratiquer l’aide professionnelle en protégeant les droits de propriété intellectuelle et d’aider ses membres âgés ou dans une situation précaire. Au fur et à mesure des années c’est l’activité de Bibliothèque qui est devenue prépondérante (archivage et mise à disposition de documents gratuits ou payants.). L’A.R.T. possède le 2ème fond français de documentation théâtrale, consulté par les chercheurs du monde entier.

Maquette de mise en scène de Cyrano de Bergerac, 1897.

Fondée en 1911 et reconnue d’utilité publique en 1924, l’ A.R.T. s’installe en 1969 dans les locaux de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris au 24 rue Pavée (4ème arrondissement) . Si l’association bénéficie de quelques subventions, notamment de la Ville de Paris et de l’ASTP (l’Association pour le Soutien du Théâtre Privé), tous les membres sont aujourd’hui bénévoles et c’est une équipe de passionnés qui travaille sous la houlette de la présidente Danièle Mathieu-Bouillon.

Relevé de mise en scène de Samson et Dalida, 1892

 

Les dizaines de milliers de documents (relevés de mise en scène, livres de bords, photos, affiches, vidéos…) triés et répertorié par l’A.R.T. proviennent de donateurs :  les théâtres eux-mêmes, des personnalités du monde du théâtre et des particuliers. L’association encourage bien-sûr toutes les personnes qui souhaitent faire des dons de documents à prendre contact avec elle. C’est la générosité de chacun qui a permis d’atteindre une telle richesse collective.

Sarah Bernhardt dans La Dame aux Camélias, tournées américaines, 1881

 

Les documents papiers ont peu à peu été complétés par des vidéos. En effet, Serge Bouillon qui fut président de l’A.R.T. de 1975 à 1983 s’est aperçu à la fin des années 70 de la désuétude des relevés de mise en scène en version papier. Il crée à l’époque le relevé de mise en scène vidéo mais il lui faudra trois ans pour obtenir les accords syndicaux. La réalisation de vidéos avec une seule caméra en plan fixe est exigée par ces accords.

 

Les documents de l’A.R.T. sont consultables sur place à la Bibliothèque Historique de la Ville de Pairs après en avoir fait la demande et servent dans divers cadres dont :
- Les expositions sur le thème du Théâtre
- L’édition de livres sur le thème du Théâtre
- Le travail d’universitaires (thèses, préparation de cours…)
- L’illustration des programmes des Théâtres
- Les recherches pour des émissions de télévision (« Vivement Dimanche », « Un jour un destin »), des documentaires…

Extrait du livre « Le Théâtre des Champs-Elysées est ouvert »

 

Bonne nouvelle pour les particuliers : une grande partie des documents et de nombreux textes sur le Théâtre sont consultables sur le site web de l’association, qui a été élaboré par Vincent Parot. L’article le plus consulté de ce site est « Paris et ses théâtres : histoire des théâtres de Paris, de Lutèce à nos jours » par Danielle Mathieu-Bouillon. Il est amusant d’ailleurs de constater que la courbe de fréquentation de la page web de cet article correspond aux temps forts de l’année universitaire, signe de que nombreux étudiants se documentent sur le site de l’A.R.T.

Le but de ceux qui ont fondé l’A.R.T. et de ceux qui, dans le respect de la passion de leurs prédécesseurs, travaillent aujourd’hui à faire vivre ce fond est d’œuvrer pour la transmission de la mémoire du spectacle vivant, un domaine pourtant éminemment éphémère. Si certains aujourd’hui ont en mémoire des anecdotes et des souvenirs des grands hommes de théâtre du siècle dernier, dans quelques temps seules les archives pourront raconter ce que fut cette époque.

Dessin de Jak-Lux, 29 degrés à l’ombre d’Eugène Labiche, Comédie Montaigne, 1921

 

Danielle Mathieu-Bouillon nous a fait part également de sa conviction qu’il est possible de capter une émotion lors d’un spectacle et de pouvoir ensuite la transmettre à des personnes n’ayant pas assisté à la représentation. Ainsi en retrouvant certaines photos de George et Ludmilla Pitoëff, lui sont revenus en mémoire des souvenirs et des émotions de représentations auxquelles elle n’avait pas assisté mais qui lui avaient été racontés avec force détails par Jacques Hébertot et par son propre mari Serge Bouillon. Et c’est un peu comme si ces souvenirs contés de Ludmilla Pitoëff, actrice incroyable qui savait « sourire dans les larmes », étaient devenus sien.

Orphée, Ludmilla et Georges Pitoëff, décor de Jean Hugo in L'Art Vivant 1926

 

Enfin, le prix du Brigadier, véritable reconnaissance des gens de la profession pour l’un de leurs pairs, a été fondé en 1960 à l’initiative de l’Association de la Régie Théâtrale. Il peut aussi bien distinguer un auteur, qu'un acteur ou un metteur en scène, voire un spectacle ou un décorateur et ne peut être attribué qu’une seule fois à une personne.

 

Le prix du Brigadier est la seule récompense qu’a acceptée Jean Anouilh dans sa carrière, lui qui avait même refusé de recevoir la Légion d’Honneur ! Pour lui ce prix avait une valeur toute particulière car il était la récompense « des gens de la baraque ».

Prix du Brigadier 2016 remis au Théâtre Montparnasse par M. Bruno Julliard, adjoint à la culture
Photo ©Raymond Delalande
En photo : Stéphane Hillel, Bruno Julliard, Anne Delbée, Michael Lonsdale, Catherine hiegel et Danielle Mathieu-Bouillon

 

Un grand merci à Danielle Mathieu-Bouillon qui nous a reçus à la Bibliothèque Historique de Paris pour nous présenter l’Association de la Régie Théâtrale dont elle est présidente et qui a partagé avec nous sa passion pour le monde du Théâtre.  Merci aussi à Annick Caubert, ancienne archiviste de l’agence Roger-Viollet et actuellement secrétaire générale d'honneur de l’A.R.T. et membre du jury du Prix du Brigadier que nous avons eu la chance de croiser également.

 

Avis des spectateurs

Email

Laisser un commentaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Anonyme

Bravo pour cet article très utile qui va aider à faire connaître l'ART à un plus grand nombre.

0 0
Anonyme

Superbe cet article qui définit avec simplicité et précision ( je reconnais là Danielle) la mission de cette association vivante....grâce à qui?...à vous tous bien sûr!
Arterialement vôtre,
Donate Marchand....une petite histoire dans le costume!

0 0
DANIELLE - membre depuis 14  mois

Merci pour ce bel article illustré. Je le partage sur le site facebook de l'ART.

0 0

Dernières actualités

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres… Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

 
  • L’Association de la Régie Théâtrale ou « la mémoire du Théâtre »
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer