Actualités

« Don Juan est une femme » au Café de la Gare

Spectacle

Jean-Pierre : La vérité, c’est que l’homme est peut-être fondamentalement différent de la femme.

Isabelle : Ah ! Tu crois ?

Pascal : Et est-ce que c’est un problème ? On est attiré comme des aimants car comme on dit « les extrêmes s’attirent. »

Jean-Pierre : On dit aussi « Qui se ressemble s’assemble ».

Isabelle : On n’est pas arrivé !

Que se passerait-il si Don Juan était interprété par une femme ? C’est l’étonnant point de départ de cette comédie survitaminée, jouée en ce moment au Café de la Gare.

 

Une troupe se prépare à jouer cette nouvelle version de Don Juan. Et nous voilà entraînés dans les coulisses d’une folle répétition (« la pire répétition de l’histoire des répétitions », selon l’un des « comédiens » ici convoqués).

Olivier Maille qui signe ici l’écriture et la mise en scène de la pièce, jouait aussi ce soir-là, le rôle savoureux de Pascal, un comédien égocentrique et machiste à souhait. Il explore ici la question très actuelle de la femme au théâtre et de notre propre conception du féminisme, tout en traitant le sujet  avec humour et légèreté.

 

Il campe un personnage de comédien haut en couleurs, aussi ridicule qu’attachant. Pascal se protège, en effet, d’une singulière façon : à chaque fois qu’il se trompe (et c’est souvent le cas), il prétend jouer la comédie, explorer une autre dimension de son personnage (faire de « l’acting »). Et bien évidemment, personne n’est dupe. Quand Pascal comprend qu’il ne jouera pas « Don Juan femme » mais un rôle secondaire, les choses ont tôt fait de dégénérer.

L’originalité de la pièce est de donner la parole aux comédiens (la troupe est nombreuse, car les comédiens jouent en alternance) en plein travail pour mieux nous interroger sur le bien maigre rôle que nous confions à la femme au théâtre comme dans notre société.

 

Chaque personnage fonctionne toutefois avec son moteur comique propre et c’est ce qui permet à la comédie de dispenser sans discontinuer son énergie comique, tout au long de l’intrigue et à travers des répliques souvent à double tranchant. Mais chaque personnage évolue aussi dans sa façon d’appréhender son propre rapport au féminin.

Ainsi dans cette galerie de personnages particulièrement loufoques, il y a Isabelle (la metteure en scène maladivement peu sûre d’elle-même), Pascal (le comédien égocentrique au possible), Jean-Pierre (le comédien-producteur qui ne pense qu’à l’argent), Clémentine (la féministe un peu trop bimbo ou l’inverse) et Gabin (le comédien autiste, Mathieu Coniglio très drôle et touchant à la fois).

 

Le personnage du comédien-producteur incarné ce soir-là par Hubert Myon, digne héritier des personnages comiques à la « Michel Blanc ou Gérard Jugnot », se révèle particulièrement savoureux.

 

Selon Paris Match, Don Juan est une femme est « une comédie décapante très séduisante ! ». Et de l’avis de France Bleu, le spectacle est « subtil, original et hilarant. »

 

On vous invite vivement à vous faire votre propre avis et à (re)découvrir en même temps le Café de la Gare, haut lieu de la comédie décapante puisqu’il avait été cofondé à la suite de mai 68 par des comédiens tels que Coluche, Romain Bouteille, Patrick Dewaere, Miou-Miou et dont les photos-souvenirs sont à retrouver à l’entrée de cette salle fort chaleureuse.

 

Réservez vite vos places sur le site des Théâtres Parisiens Associés !

Mise en scène :

Olivier MAILLE

Distribution :

Raphaëlle LENOBLE en alternance avec Dorothée MOREAU, Fanny LUCET en alternance avec Aurore POURTEYRON, Olivier MAILLE en alternance avec Mathieu MOCQUANT en alternance avec Florian SPITZER, Hubert MYON en alternance avec Sébastien PEREZ, Mathieu CONIGLIO en alternance avec Günther VANSEVEREN

Avis des spectateurs

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

À lire aussi

Dernières actualités

  • Actualités
  • « Don Juan est une femme » au Café de la Gare
  • Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

    En savoir plus

    Fermer