Actualités

5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Thibault de Montalembert

Interview

L’acteur Thibault de Montalembert est actuellement à l’affiche de « Politiquement Correct » au Théâtre de l'Œuvre, une pièce de Salomé Lelouch dans laquelle Mado, une jeune femme de gauche tombe folle amoureuse d’un militant d’extrême droite.

Nous avons eu le plaisir de le rencontrer et nous vous proposons de faire plus ample connaissance avec lui en découvrant cinq choses que vous ne saviez - et ne soupçonniez peut-être même pas – sur cet acteur !

 1. Il est le dernier d’une famille de 7 enfants qui avait pour tradition familiale la carrière des armes et qui a donné des personnalités politiques ou littéraires depuis le XVIIe siècle.

 

Pour moi ça n’a rien d’extraordinaire car je suis né dans ce milieu ! J’ai écrit un livre intitulé « Et le verbe se fait chair » qui est sorti aux éditions de l’observatoire en octobre 2018. Ce livre est une sorte de biographie à travers la littérature, j’y présente tous les livres qui m’ont constitué, construit, aidé à vivre depuis l’âge de 5 ans jusqu’à maintenant.

 

Nous sommes forcément construits par le milieu dont on vient, par son histoire, par notre famille, par notre éducation. On arrive dans ce monde avec des données de départ que nous n’avons pas choisies mais dont on doit tirer le maximum.

 

Il y a toujours eu dans ma famille un côté assez théâtral du côté de ma mère qui est irlandaise. On aimait parler, on aimait raconter des histoires. Du côté de mon père les choses étaient plus rigides, il vient d’une vieille famille terrienne qui envoyait régulièrement des gens à la cour pour être au service du roi et de l’Etat.

 

2. Il a failli devenir prêtre !

 

Dans les familles de l’aristocratie traditionnelle l’ainé reprenait le nom, le titre et la terre. Le second devenait militaire et le troisième curé. Je n’ai pas grandi dans cette tradition, car tout cela était fini mais je suis tout de même rentré dans les ordres, moi le troisième garçon de la famille !


Dès l’âge de 9 ans, je voulais devenir prêtre en même temps qu’acteur. Ma mère aurait rêvé d’avoir un fils prêtre car comme beaucoup d’irlandais elle était très catholique.

 

Finalement j’ai rencontré ma première femme que j’ai épousée très jeune et cela a réglé la question : je me suis orienté vers le métier d’acteur.

 

3. Il a accepté, contrairement à plusieurs acteurs qui l’ont refusé, le rôle d’Alexandre dans « Politiquement Correct » actuellement au Théâtre de l'Œuvre.

 

Ce qui m’a intéressé dans ce rôle [NDLR : Thibault de Montalembert interprète un cadre du Front National] c’est que ce personnage est moralement condamnable pour une majorité de gens. Salomé Lelouch qui a écrit et mis en scène la pièce a proposé ce rôle à plusieurs comédiens qui l’ont refusé, par peur d’être catalogués.

 

Moi je n’ai pas hésité une seconde, mais dans mon entourage des amis m’ont dit « Tu ne peux pas faire une chose pareille ! On ne peut pas représenter quelqu’un du Front National qui soit aussi sympathique ! ». C’est dans ce type de réflexion que l’on retrouve le concept du « politiquement correct » qui appartient beaucoup plus à la gauche qu’à la droite.

 

Cela m’intéressait de m’aventurer dans ce domaine car je trouve que la vie n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air, ce serait trop facile ! Les choses sont plus complexes qu’une simple séparation entre bien et mal, mais arrivé à un certain stade la notion de mal s’impose et devient universelle. Quand Mado dans la pièce dit « Je ne veux pas que le père de mes enfants profite du sacrifice des enfants des autres pour que les siens aient plus de chance » c’est une réflexion potentiellement partagée par une large majorité et rédhibitoire.

Je suis heureux de jouer au Théâtre de l'Œuvre où je venais adolescent voir Georges Wilson et Jacques Dufilho, le couple infernal de l’époque ! C’est un très beau théâtre et le rapport scène salle est très agréable quand on est sur la scène.

 

4. Il est la voix Française de Hugh Grant dans 16 films, Antonio Banderas dans 5 films, Brad Pitt dans 2 films, Pierce Brosnan dans 3 films…

 

C’est un peu par hasard que j’ai commencé l’activité de doublage. J’ai rencontré quelqu’un qui est devenu un ami : Hervé Icovic, le roi du doublage. Il m’a fait travailler dans le doublage à l’époque où j’étais à la Comédie Française, en me mettant d’abord sur « Coup de cœur à Nothing Hill » et ça a très bien fonctionné ; par la suite j’ai doublé tous les autres films de Hugh Grant. 

 

Je connais tellement bien Hugh Grant dans sa façon de jouer que pour moi c’est comme enfiler des chaussons quand je double l’un de ses rôles ! Il y a quelque chose d’assez jouissif dans l’humour anglais que j’aime beaucoup.

 

Le doublage reste un exercice dangereux pour les acteurs qui risquent de s’abimer car on leur demande juste d’être dans le mouvement de la bouche et dans l’humeur, le jeu passe au second plan et cela peut très vite devenir une technique un peu automatisée. On se donne l’impression de jouer mais on ne joue plus vraiment. Le summum de la pureté du jeu reste bien entendu le théâtre.  

 

5. Il est le père d'un fils, Nevil, né en 1995 et agent artistique [NDLR : Thibault de Montalembert interprète un agent artistique dans la série à succès « Dix pour cent »]

 

Il est l’assistant de mon agent Gregory Weil (Agence Adequat) et il est en train de devenir agent : il a son premier client depuis quelques mois. Au départ il voulait faire de la production, mais il est tombé amoureux du métier d’agent lors d’un stage. Cela fait maintenant trois ans.

 

Son choix n’a rien à voir avec la série « Dix pour cent » ! Au début il me racontait quand même des petites choses sur la vie de l’agence mais son choix est vraiment un hasard de la vie.

 

Je m’attendais à ce que la série « Dix pour cent » marche, parce qu’il y avait tout ce qu’il fallait pour, mais que ça marche autant, ça non ! Lorsque nous avons commencé, Netflix n’existait pas encore ou se lançait tout juste. C’est aujourd’hui l’une des dix séries les plus regardées au monde. J’ai tourné avec l’américain David Michôd grâce à « Dix pour cent », je vais sans doute tourner avec le réalisateur Coréen Kim Jee-woon qui vient de faire une série pour Canal+ et je me fais même arrêter dans la rue par des Chinois, c’est hallucinant !

 

La saison 4 de Dix pour cent sera en tournage en septembre 2019, il est possible que Jane Fonda participe à un épisode ! Pour le reste je ne peux rien dire.

 

Merci à Thibault de Montalembert pour cette interview ! Vous avez jusqu’au 5 Mai pour découvrir la pièce « Politiquement Correct » au Théâtre de l'Œuvre.

 

 

Avis des spectateurs

Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Béatrice
Béatrice - membre depuis 1  mois

Intelligent, sympathique, excellent comédien et belle tête d'homme.
Le carré parfait .

0 0
Anonyme
Marie-Do

De la classe, de l’intelligence, une
pointe d’humour , merci Mr de Montalembert pour ce joli cocktail !
Savoir qu’il y aura une saison 4 à 10% me ravit !!!
Je vous souhaite «  tout le bonheur du monde pour aujourd’hui et pour demain... »

1 0

Dernières actualités

  • Actualités
  • 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Thibault de Montalembert
  • Notre site utilise des cookies afin d’optimiser la qualité de votre visite et vous proposer des offres adaptées. En poursuivant votre visite vous consentez à l’installation de ces cookies. Vous pouvez prendre connaissance de notre politique de confidentialité et apprendre comment les désactiver en cliquant le lien ci-après.

    En savoir plus

    Fermer