Les théâtres

retour à la liste
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Salle, orchestre, corbeille, balcon
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Salle, côté, corbeille
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Scène
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Salle vue de la corbeillé
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Entrée, galerie
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Extérieur, entrée théâtre, café
  • Théâtre de la Gaité Montparnasse - Photo d'archive, façade extérieure
© Fabienne RAPPENEAU
Théâtre de la Gaité Montparnasse - Salle, orchestre, corbeille, balcon

Théâtre de la Gaîté Montparnasse 

26, rue de la Gaîté
75014   Paris

T : 01.43.22.16.18

Direction : Louis-Michel COLLA

Directeur Délégué : Stéphane ENGELBERG

Les joies de la Création

L'histoire de la salle de la Gaîté-Montparnasse début en 1867 en tant que Café-Concert dans l'effervescence de la très populaire rue de la Gaîté. Dès 1868, on se précipite pour y boire et y danser au son des rengaines à succès. Haut lieu des revues début de siècle, la « Gaîté » porte alors idéalement son nom et lance de jeunes artistes parmi lesquels on peut citer Maurice Chevalier ou Georgius.

Après quelques années compliquées en raison de déclin du style du café-concert, la Gaîté-Montparnasse renaît véritablement en 1945, devenant une salle vouée au théâtre d'avant-garde se permettant pendant quelques années toutes les audaces créatrices. Juliette Gréco y fera notamment ses débuts à 19 ans, et s'y succèdent de nombreuses pièces avant-gardistes qui feront la renommée du théâtre.

Rénové en 1958 par Michel Fagadau qui restera directeur de la Gaîté pendant 35 ans, le théâtre renoue avec le succès grâce notamment à des pièces comme « Douze hommes en colère » en 1958 et « Bon week-end M. Benett » avec Denise Grey en 1959.

Une longue liste de pièces à succès se succèderont alors, alternant comédie et variétés, et la Gaîté devient alors le rendez-vous de nombreux comédiens parmi lesquels Claude Rich, Bernard Fresson, Michel Galabru ou encore Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Anémone…

Menacé de démolition en 1988 par les propriétaires des murs, la Gaîté-Montparnasse survit grâce à la mobilisation du monde du spectacle. Depuis, le théâtre persiste dans ce savant équilibre entre comédie et innovation, et propose une programmation toujours riche que vous pouvez retrouver sur notre site.

Partager via Facebook

A l'affiche dans le Théâtre de la Gaîté Montparnasse

Molière malgré moi

Molière malgré moi

de Francis PERRIN

Malgré moi ne veut pas dire que j’ai décidé de faire revivre Molière contre mon gré. Bien au contraire ! Je n’ai pas pu faire autrement. C’est lui qui m’y a poussé en quelque sorte. Ce n’est pas seulement Molière qui va reprendre vie, ce sont les... Lire plus

Malgré moi ne veut pas dire que j’ai décidé de faire revivre Molière contre mon gré. Bien au contraire ! Je n’ai pas pu faire autrement. C’est lui qui m’y a poussé en quelque sorte. Ce n’est pas seulement Molière qui va reprendre vie, ce sont les comédiennes et les comédiens de sa troupe, ce sont ses amis Boileau, La Fontaine, le peintre Mignard, ce sont tous ses ennemis (et Dieu sait s’ils ont été nombreux !) et c’est aussi Louis XIV en personne. Ce sont les 15 dernières années d’une vie ballottée entre l’amour pour ses comédiennes (Madeleine et Armande Béjart, Catherine de Brie, Marquise du Parc) et l’amour du Théâtre. Ce sont quinze années d’une vie déchirée qui ne s’accomplit vraiment que sur les planches. Etait-il plus Dom Juan que Sganarelle, plus Alceste que Philinte, plus Scapin que Géronte, plus George Dandin que Monsieur Jourdain ? Il était tous ceux-là à la fois mais il était surtout Molière et c’est plus que suffisant.
Patron d’entreprise avant l’heure, Premier Farceur de France, auteur dramatique de génie, en triomphant de toutes les trahisons, en amour comme en amitié, attaqué de toutes parts, blessé, malade, agonisant, Molière nous prouve qu’il est toujours bien vivant et qu’il a su depuis plus de trois siècles nous transmettre sa passion du Théâtre, celle que nous allons partager aujourd’hui.
Francis Perrin
Fermer

La presse parle du Théâtre de la Gaîté Montparnasse

Molière malgré moi

FOUSDETHEATRE (docx)
Molière malgré moi

MMM_LeParisien (pdf)
Molière malgré moi

MMM_Figaroscope (pdf)
Afficher tous

Calendrier et Tarifs - Théâtre de la Gaîté Montparnasse

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres…

Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

Plan d’accès Théâtre de la Gaîté Montparnasse

Comment se rendre au Théâtre de la Gaîté Montparnasse

  • Gaîté, Edgar Quinet, Montparnasse
  • 28, 56, 68, 82, 89, 92, 94, 96
  • Gare Montparnasse, Tour Montparnasse rue du Commandant Mouchotte
  • Théâtre de la Gaîté Montparnasse