Actualités

retour à la liste

Venise n’est pas en Italie d’Ivan Calberac

29/11/16

« Moi je pensais à une fille que je ne connaissais pas, que j’avais entendue dans la cour du lycée raconter qu’elle écrivait un journal intime. Ça m’avait marqué. En mangeant mon escalope, j’ai soudainement lancé à Maman, comme ça, sorti de nulle part, que les gens qui écrivaient des journaux intimes, ils donnaient trop d’importance à leur vie. Ma mère m’a regardé et elle m’a répondu avec une douceur inhabituelle que si je n’accordais pas d’importance à ma vie, alors qui le ferait ? » extrait de Venise n’est pas en Italie.

Ivan Calberac nous propose ici une adaptation sous forme de seul-en-scène de son premier roman éponyme « Venise n’est pas en Italie ». Cette pièce n’est pas son premier coup d’essai : Ivan Calberac est l’auteur des pièces « Le Bourreau », « L’étudiante et Monsieur Henri » et il a coécrit le spectacle de Michaël Hirsch « Pourquoi ? ». Au cinéma, on lui doit également « Irène » avec Cécile De France et « Une semaine sur deux » avec Mathilde Seigner et Bernard Campan.

 

Thomas Solivérès, repéré lors d’une lecture publique d’extraits du roman,  interprète chaque soir l’ensemble des personnages de cette histoire racontée au travers du regard d’Emile,  jeune homme de 15 ans. Emile est invité à partir en voyage par la famille de la jeune fille dont il est amoureux.  Un scénario qui aurait pu être idyllique pour l’adolescent si sa famille, un brin atypique et gênante, n’avait eu l’idée saugrenue de le suivre en caravane !

 

« Thomas Solivérès est de la graine des grands du théâtre et nous propose un portrait particulièrement convaincant et touchant d'un ado aux prises avec les affres de cet âge particulier (pour ne pas dire bête) lorsqu'il découvre l'amour. » La Provence.

Pendant une heure vingt, le jeune acteur réalise la prouesse d’interpréter une douzaine de personnages différents et de nous faire voyager dans plus de 80 lieux, chacun suggéré sobrement par un accessoire, un effet de lumière ou un bruitage sonore.  Sa prestation lui a valu un tonnerre d’applaudissements de la part des spectateurs du Théâtre des Béliers Parisiens le soir où nous y étions. Le public est tombé sous le charme de cet ado drôle et touchant, qui vit au travers de ce voyage un tournant dans son existence.

« Venise n’est pas en Italie est l'un des meilleurs spectacles que l'on puisse voir actuellement.Comme quoi le théâtre n'a nul besoin de grand déploiement, parfois. Une histoire d'adolescent amoureux, une histoire de famille dans les années 1970-1980, un bijou de charme, d'émotion, de virtuosité. » Le Figaroscope.

 

Un spectacle que l’on vous recommande vivement, à voir jusqu’au 31 décembre !

 

Mise en scène : Ivan CALBERAC

 

Distribution : Thomas SOLIVERES

 

Guichet : Béliers Parisiens 14 bis rue Sainte Isaure  75018   Paris

Avis des spectateurs

Email

Laisser un commentaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres… Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

 

Dernières actualités

  • Venise n’est pas en Italie d’Ivan Calberac
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer