Actualités

retour à la liste

LA VENUS A LA FOURRURE de David Ives

05/11/14

Spectacle

« La Vénus à la Fourrure » est à l’origine une pièce américaine qui a reçu trois Tony Awards en 2011. Nous n’apprendrons rien aux cinéphiles en précisant que Roman Polanski en a fait un film en 2013 avec dans les rôles principaux Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric.

En ce moment, c’est unanimement salués par la critique que Marie Gillain et Nicolas Briançon, sous la houlette de Jérémie Lippmann, interprètent les sulfureux personnages de cette pièce au Théâtre Tristan Bernard.

Le spectateur est dans l’ambiance de la pièce dès son entrée dans la salle : le rideau est levé sur un décor minimaliste, une bâche en plastique déchirée tombe sur la scène éclairée au néon où raisonnent les coups de tonnerre d’une soirée d’orage. Deux personnages font leur apparition : Thomas Novachek, un metteur en scène New-Yorkais usé par une journée d’auditions catastrophiques et Vanda Jordan, une actrice douée que vulgaire, débarquée au casting avec plusieurs heures de retard.

Après avoir essayé de se débarrasser de l’intruse en tenue provocante, Thomas fini par prendre le temps de l’écouter interpréter le personnage féminin de  « La Vénus à la Fourrure », un roman du 18ème siècle de Sacher-Masoch, qui a donné son nom au sadomasochisme. Au fil de la lecture de la pièce, les deux personnages finiront pas se perdre entre jeu et réalité…

« Un moment inoubliable. Marie Gillain époustouflante, Nicolas Briancon inspiré. Deux acteurs sublimes qui affrontent toutes les facettes des rapports entre la femme et l'homme. » avis de spectateur, site des Théâtres Parisiens Associés.

Avec cette pièce Marie Gillain signe son grand retour sur les planches après 12 ans d’absence. Magistrale dans son interprétation inspirée de la jeune femme du 18ème et de l’actrice débridée contemporaine, elle donne la réplique à un Nicolas Briançon au jeu impressionnant de justesse et de finesse.

“Un vrai moment de théâtre, intelligent, exigeant, accessible, souvent drôle et toujours émouvant. A voir !”
Blog Le Figaro

 

« La chair est faible, la chair est forte... ne manquez pas ce spectacle coup de fouet. »
Les Echos.fr

 

Réservez vos places sans attendre sur notre site !

 

Mise en scène : Jérémie LIPPMANN

Distribution : Marie GILLAIN, Nicolas BRIANÇON

Avis des spectateurs

Email

Laisser un commentaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Mitya - membre depuis 13  mois

Sacher-Masoch est né en 1836 et publie "La Vénus à la fourrure" en 1870, donc il s'agit ici très nettement du 19ème siècle et non du 18ème.
Au demeurant, il a "donné son nom" tout d'abord au "masochisme", plutôt qu'au sado-masochisme, même si les deux concepts sont forgés à la même époque.

0 0

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres… Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

 

Dernières actualités

  • LA VENUS A LA FOURRURE de David Ives
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer