Actualités

retour à la liste

A VOIR EN NOVEMBRE dans les Théâtres Parisiens

31/10/14

Spectacle

Si le début de l’automne est pour beaucoup d’entre nous une période où les forces s’amenuisent, rassurez-vous, les Théâtres Parisiens Associés sont immunisés contre cette maladie et vous assurent encore et toujours des spectacles pleins d’énergie ! Au programme de notre sélection ce mois-ci : comédie grinçante, quête d’identité, lutte fratricide et coup de sang !

Détail de l’intérieur du Théâtre Café de la Gare, Paris 4ème. Crédit photo Cathy Nigon.

Deux nouvelles pièces à l’affiche depuis quelques jours pour commencer :

Têtes de lard au Théâtre Café de la Gare

« Boucherie ». Voici le mot qu’utilise l’auteur Bernard Fructus pour nous décrire – le plus brièvement qui soit – la pièce qu’il a écrite. Inspiré par ses expériences de travail estival dans la boucherie charcuterie de son oncle en Provence, Bernard Fructus nous propose une comédie pour le moins originale et grinçante !

« C’est énorme. De drôlerie. De noirceur. Une pièce hors norme ! »  avis de spectateur sur notre site.

Le mariage de M.Weissmann au Théâtre La Bruyère

« Lexomil, Tranxene, Prozac », voici les 3 mots prononcés dans la bande annonce du spectacle… nos auteurs sont plutôt énigmatiques ce mois-ci !

« Je m'appelle Saül Weissmann mais ne vous fiez pas à mon nom qui est juif, en dépit des apparences. J'ai été, pendant soixante-dix ans, un imposteur pour les autres et pour moi-même ». Quand le narrateur apprend qu’il n’est en réalité pas juif, sa quête identitaire commence… avec  un original dédoublement (ou doit-on dire dé-triplement ?) de personnalité !

 

 

 

Vous aimez être le premier à découvrir de nouvelles pièces ? Alors prenez date :

 

Le 04/11, première de la pièce Fratricide au Théâtre de Poche-Montparnasse

Jean-Pierre Kalfon et Pierre Santini interprètent deux frères aux personnalités opposées qui vont s’affronter sur scène.

« Sans armes mais pas sans haine. Sombre comme les rancunes familiales et lumineux comme les liens fraternels. » Nice-Matin.

Le 25/11, première de la pièce Gustave au Théâtre de l’Atelier


Flaubert, dans un coup de sang tonique, dénonce la médiocrité de la société, pourfend le conformisme, revendique sa conception de l'amour. Propos d'une formidable actualité, d'où l'on ressort rincé et d'aplomb !

« Ces textes foisonnants, hétéroclites, roboratifs, Jacques Weber les dévore comme un fauve… A rugir de plaisir. » Le Canard Enchaîné.

 




Retrouvez l’intégralité des pièces à l’affiche ce mois-ci dans les Théâtres Parisiens Associés et réservez vos places dans notre Rubrique Spectacles.

 

 

 

Avis des spectateurs

Email

Laisser un commentaire

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, programmation, bandes annonces, offres… Bénéficiez d’avantages exclusifs réservés à la communauté des Théâtres Parisiens Associés.

 

Dernières actualités

  • A VOIR EN NOVEMBRE dans les Théâtres Parisiens
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

    En savoir plus

    Fermer